[Feuilleton] Les trésors du Muséum d'Histoire naturelle sortent de leur réserve

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/05/2015 à 15H24
La Grande Galerie de l'Evolution du Museum d'histoire naturelle accueille des animaux plus vrais que nature

La Grande Galerie de l'Evolution du Museum d'histoire naturelle accueille des animaux plus vrais que nature

© France 3 / Culturebox

L'an dernier, la Grande Galerie de l'Evolution du Muséum National d'Histoire Naturelle fêtait les 20 ans de sa restauration. Le site a battu un record de fréquentation avec 4 millions de visiteurs, en hausse de 75% par rapport à 2013. Un succès aujourd'hui, mais dans les années 70, les animaux qu'elle abritait ont bien failli disparaître. Retour sur l'évolution de cette galerie emblématique.

Situé au coeur du Jardin des Plantes dans le cinquième arrondissement de Paris, le Museum d'Histoire naturelle abrite de nombreux trésors. Toute la semaine la rédaction de France 3 Paris Ile de France remonte le temps et propose une exploration dans les archives du musée. De la Grande Galerie de l'Evolution au département de minéralogie et géologie en passant par l'exposition en cours, le panorama est complet. 

Une série par Didier Morel, Olivier Badin et Geneviève Fontenit 

Episode 1 : La Grande Galerie de l'Evolution n'est plus en voie de disparition
Il y a 20 ans, la Grande Galerie de l'Evolution et toute son arche ont bien failli disparaître. Créée en 1889 par Jules André, la Grande Galerie, aussi, a connu de nombreuses évolutions. Aujourd’hui, la magie du lieu reste intacte. 
En 1994, le site a connu de vraies transformations. Une démarche muséographique totalement repensée qui porte en elle un message essentiel : la diversité résulte de la longue évolution des organismes vivants.
En tout, ce sont 7000 spécimens plus vrais nature qui habitent la Grande Galerie. Claude-Anne Gauthier, directrice des galeries du Muséum détaille ainsi la volonté du musée : "On souhaite que nos visiteurs aient vraiment l'impression d'être quelque part ailleurs dans la savane, qu'ils puissent entendre les animaux." 

[Feuilleton] Les trésors du Muséum d'Histoire naturelle sortent de leur réserve [Feuilleton] Les trésors du Muséum d'Histoire naturelle sortent de leur réserve


Episode 2 : La seconde vie des Grands Singes

Le muséum présente actuellement une exposition sur "La Piste des grands singes". Jusqu'au 21 mars 2016, gorilles, chimpanzés et orang-outan se laissent approcher par les visiteurs. Une exposition qui a réclamé un gros travail de naturalisation. Le taxidermiste Kristof Voisin raconte comment il donne une seconde vie aux mammifères, "pour faire une bonne naturalisation il faut travailler sur des bêtes fraiches". Aujourd'hui les taxidermistes travaillent avec de la frise de bois stérile, un matériau pérenne qui peut durer jusqu'à l'éternité,ou presque. 
Attention âmes sensibles, s'abstenir pour la vidéo qui suit !

Episode 3 : La Galerie de la pâléontologie 
La galerie d'anatomie comparée de paléontologie du muséum abrite des trésors commes des fossiles et des squelettes de dinosaures qui fascinent toujours autant les enfants. On découvre deux mondes complémentaires : celui des vertébrés présents dans la nature et les êtres vivants disparus de la planète. En observant les quelque 650 squelettes réunis, les chercheurs présents au laboratoire décryptent et comparent les dernières découvertes. Même des millions d'années en arrière, la terre dévoile toujours des nouveautés.

Le Museum d'Histoire Naturelle s'étend sur une dizaine de sites à Paris et en région parisienne. Parmi eux le Parc Zoologique du jardin de Vincennes, dans le 12e arrondissemen,t qui accueille près de 180 espèces et plus d’un millier d’animaux dans un espace qui invite à un voyage à l'autre bout du monde. Après leur mort, les mammifères continuent d'expliquer l'histoire de l'évolution. Ils sont exposés dans la Grande Galerie.

Episode 4 : La magie des cristaux géants, des trésors cachés offerts aujourd'hui au regard du public


10 ans de travaux, et des merveilles exposées au public jusqu'au mois décembre 2018. Des météorites martiennes, des roches aux couleurs éclatantes, des minéraux rares, des milliers de cristaux sortis des entrailles de la terre, témoins de l'évolution et du mouvement des sols. Cette exposition intitulée "les trésors de la terre", dévoile des pièces rares, naturelles, "des oeuvres d'art de la nature".


Il a fallu près de 400 ans pour constituer ce trésor. Parmi les précieux échantillons réunis au sein de cette nouvelle galerie rénovée, 600 pièces ont été sélectionnées, pour être présentées aux visiteurs. Des cristaux aux origines diverses, dons de collectionneurs, d'amateurs éclairés, de banquiers ou de scientifiques.