Feuilleton : commissaires-priseurs, les rois du juste-prix

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/04/2014 à 15H53
Maître Jérôme Duvillard

Maître Jérôme Duvillard

© France 3 Culturebox

Impossible d'imaginer une vente aux enchères sans commissaire-priseur. En France, ils sont 550 habilités à pouvoir "tenir le marteau". Mais leur métier est finalement assez peu connu du grand public. Comment travaillent-ils au quotidien ? Pour le savoir, une équipe de France 3 a suivi pendant plusieurs jours les responsables d'une société de vente.

Une série de reportages signés François Latour, Jean-François Guilmard,  Pascale Di Betta, Lucile Feuillebois

Episode 1 : Les coulisses de la salle des ventes 

Le travail des commissaires-priseurs commence bien avant le jour de la vente aux enchères. Un travail de préparation est nécessaire notamment pour photographier les objets. Une étape devenue importante depuis l'arrivée d'internet.  
Episode 2: la vente aux enchères de matériel 
Juché sur un camion, le commissaire priseur orchestre la vente qui commence par la visite-repérage des acheteurs. 

Episode 3: retour à la salle des ventes.
Les visteurs de salle des ventes aiment les objets. Ils aiment aussi l'ambiance et l'excitation des enchères. Et puis il y a maintenant internet qui change la donne.
Tout le monde repart avec le sentiment d'avoir fait une bonne affaire
 

Episode 4: le temps du judiciare
Maître Jérôme Duvillard quitte la salle des ventes pour le terrain. Il a été sollicité dans le cadre d'un héritage pour estimer le patrimoine mobilier. C'est lui qui met du rationnel dans le passionnel.