Exposition Le Nôtre et ses jardins au domaine de Chantilly

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/04/2013 à 19H37
Le parterre de l'orangerie du domaine de Chantilly par Adam Perelle. Gravure sur cuivre. 

Le parterre de l'orangerie du domaine de Chantilly par Adam Perelle. Gravure sur cuivre. 

© Adam Perelle (Paris 1640-1695) - Chantilly Musée Condé, don Le Maresquier

Le domaine de Chantilly a donné le coup d'envoi, vendredi 12 avril, d'une exposition temporaire dans la salle du jeu de Paume sur les jardins français créés pour le Grand Condé par André Le Nôtre, le célèbre paysagiste du roi Louis XIV, dont on fête le 400e anniversaire de la naissance. A venir admirer jusqu'au 7 juillet.

"Chantilly, c'est le jardin que préférait Le Nôtre. Parce que c'était le plus difficile qu'il ait eu à traiter : un château biscornu du Moyen Age, un château Renaissance en contrebas. ll va décider de les laisser sur le côté et tracer deux grands axes", explique Nicole Garnier, commissaire de l'exposition.
Vue aérienne du domaine de Chantilly.

Vue aérienne du domaine de Chantilly.

© G.Otte
L'exposition qui présente des plans inédits restaurés avec le soutien des Amis du Musée Condé et la Fondation des parcs et jardins, offre un regard sur le processus de création qui fit de Chantilly "l'oeuvre préférée de son concepteur".

Grâce à une scénographie mêlant documents, correspondances, gravures, plans et peintures, l'exposition livre un panorama sur ses jardins et sur les fêtes aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Le grand escalier et la fontaine de la Gerbe à Chantilly, après 1684. Gravure sur cuivre.

Le grand escalier et la fontaine de la Gerbe à Chantilly, après 1684. Gravure sur cuivre.

© Adam Perelle (Paris 1640-1695) - Chantilly Musée Condé, don Le Maresquier
Le visiteur découvre à l'entrée de la salle de 330 m2 des reconstitutions virtuelles des jardins disparus puis déambule dans un espace évoquant les espaces de verdures au XVIIe siècle autour d'une maquette géante de 11m2. Des écrans disposés autour des 11m2 de plan en relief permettent une immersion dans le Domaine.

Les successeurs de Le Nôtre ayant su conserver l'esprit du parc, Chantilly présente aujourd'hui 4 styles de jardins différents : un jardin à la française, un jardin anglais, un petit parc boisé (espace de jeux), ainsi qu'un jardin anglo-chinois avec un hameau qui a servi de modèle à celui de Marie Antoinette au Petit Trianon de Versailles.
Vue du château de Chantilly et des parterres prise du Vertugadin. Gouache sur vélin.

Vue du château de Chantilly et des parterres prise du Vertugadin. Gouache sur vélin.

© Ecole française de la fin du XVIIe - Chantilly Musée Condé
Un autre espace est consacré aux jeux (photo ci-dessous). Au début du XVIIIe, le duc de Bourbon avait fait aménager un espace de jeux dans chacun des carrés du Petit Parc, créant d'innombrables attractions. Jeu de Mail, jeu de Passe, jeu de bague (ancêtre du manège), Roue de fortune et jeu de l'Oye servaient à distraire ses illustres invités.
 
André Le Nôtre à Chantilly, c'est aussi la visite dans le pavillon de Manse de la machine hydraulique des princes de Condé qui alimentait en eau les nombreux jets, bassins et cascades et la découverte du potager des Princes, propriété depuis 2002 d'Yves Bienaimé mais aussi une soirée spectacle "La Nuit musicale" le 22 juin réunissant 300 musiciens.
Carte d'un jeu de cavagnole ver 1776-1780 : L'Escarpolette, La Bascule, le Jeu de Bague, La Salle de Danse, La Salle de l'Amour.

Carte d'un jeu de cavagnole ver 1776-1780 : L'Escarpolette, La Bascule, le Jeu de Bague, La Salle de Danse, La Salle de l'Amour.

© Chantilly - Musée Condé
A noter qu'un livre, "André Le Nôtre et les jardins de Chantilly au XVIIe et XVIIIe siècles" est publié aux éditions d'Art Somogy.
 
André Le Nôtre et les Jardins de Chantilly au XVII et XVIIIe siècle
Domaine de Chantilly - Jardin du Jeu de Paume
Du 12 avril au 7 juillet 2013