Equitation française au patrimoine de l'Unesco : réactions du monde du cheval

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/11/2011 à 16H20
Representation des chevaux du Cadre Noir de Saumur à Liévin. Novembre 2010.

Representation des chevaux du Cadre Noir de Saumur à Liévin. Novembre 2010.

© MaxPPP/PHOTOPQR/VOIX DU NORD - Delphine Pineau

Au lendemain de l'inscription par l'Unesco de l'équitation de tradition française au patrimoine culturel immatériel de l'humanité, dimanche à Bali, les acteurs du monde du cheval exprimaient lundi leur fierté et leur enthousiasme.

"Une passion française" selon Frédéric Mitterrand
"C'est la reconnaissance d'un savoir-faire ancestral qui fait partie de l'histoire militaire, sportive et culturelle de la France, marquée par de grands noms, comme Japeloup et Idéal du Gazeau, qui ont façonné la passion des Français pour la culture équestre", a déclaré Frédéric Mitterrand dans un communiqué conjoint avec David Douillet, ministre des Sports.

"Cette passion se traduit dans la force des liens qui unissent les Français et le cheval que ce soit dans le sport équestre, les courses, le cirque ou encore le spectacle vivant avec les succès rencontrés par Bartabas", a-t-il ajouté.

"L'intention poétique" soulignée par les écuyers du Cadre noir de Saumur
"Pour les écuyers du Cadre noir, c'est une grande fierté de constater que l'équitation française, la culture française est reconnue maintenant à un niveau universel", s'est félicité Patrice Franchet d'Esperey, écuyer du Cadre noir de Saumur. "L'équitation à la Française répose sur deux fondements : une intention poétique qui consiste à faire retrouver au cheval la beauté des allures qu'il a en liberté et une intention philosophique qui est le respect du cheval. Ne pas agir sur lui avec la force et la contrainte mais par de simples indications dans la légèreté."

Réactions d'Alexis Gruss, Mario Luraschi, Pierre Durand
"Cela fait 5.000 ans que le cheval fait partie du patrimoine, c'est grâce à lui si on est là", a réagi de son côté Alexis Gruss, du cirque du même nom. "On doit tout au cheval, c'est le parfait complément de l'être humain. Chaque race de cheval est le reflet de l'homme et du pays où il est né. C'est indispensable de protéger le capital cheval".

"C'est génial. J'ai toujours été extrêmement agacé que l'on soit allé chercher à l'étranger la chose pour laquelle nous étions les précurseurs", a déclaré Mario Luraschi, dresseur et cascadeur pour le cinéma. "C'est intéressant que l'on se rende compte enfin que c'est la France qui, au départ, a commencé à créer un véritable art dans l'équitation", a-t-il souligné.

Pierre Durand, médaille d'or à Séoul avec Jappeloup de Luze, en 1988, s'est dit "agréablement surpris de cette reconnaissance gratifiante pour les chevaux et la place essentielle qu'ils occupent auprès des hommes." Pour lui, "L'équitation  est l'art d'établir un dialogue avec les chevaux. C'est très valorisant pour ceux qui se plaisent au contact de cet animal glorieux".

Célébration lors d'un colloque à Saumur du 7 au 9 décembre
Cette inscription de l'équitation de tradition française au patrimoine culturel immatériel de l'humanité, sera célébrée lors d'un colloque consacré aux patrimoines de l'équitation française, qui se tiendra à l'Ecole nationale d'équitation de Saumur, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la communication, du 7 au 9 décembre 2011.