Egypte antique : découverte de la tombe d'une princesse au sud du Caire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/11/2012 à 10H52
Découverte de la tombe de la princesse Chert Nebti (photo datée du 11 octobre 2012)

Découverte de la tombe de la princesse Chert Nebti (photo datée du 11 octobre 2012)

© Supreme Council of Antiquities / AFP

Le ministre égyptien des Antiquités, Mohamed Ibrahim, a annoncé vendredi soir la découverte de la tombe d'une princesse pharaonique datant de la Ve dynastie (2500 ans avant J-C) dans la région d'Abou Sir, à 25 kilomètres au sud du Caire.

"Nous avons découvert l'antichambre de la tombe de la princesse pharaonique 'Chert Nebti', au centre de laquelle se trouvent quatre colonnes en calcaire", a expliqué Mohamed Ibrahim. Ces colonnes portent "des inscriptions en hiéroglyphes qui rapportent le nom de la princesse et ses titres", a-t-il poursuivi. "C'est la mission de l'Institut tchèque d'égyptologie, dépendant de la faculté des lettres de l'université Charles de Prague (...), qui a découvert la tombe", a-t-il précisé dans un communiqué.

Une "nouvelle ère" pour les sites d'Abou Sir et Sakkarah
Le ministre égyptien a ajouté que "la découverte de cette tombe marque le début d'une nouvelle ère dans l'histoire des sépultures d'Abou Sir et de Sakkarah, après l'exploration de la partie sud de la tombe".

"Des tombes appartenant à des employés ne faisant pas partie de la famille royale ont été découvertes à deux kilomètres au nord des sépultures des membres de la famille royale de la Ve dynastie" a-t-il indiqué.

Dans le tombeau de la princesse, la mission tchèque a également mis à jour un couloir partant du sud-est de l'antichambre. Sur le mur du couloir, quatre ouvertures conduisent à quatre autres tombes. Deux d'entre elles, qui remontent au règne du roi Djekarê Isesi, sous la Ve dynastie, appartiennent à de hauts fonctionnaires, l'un d'entre eux portant le titre de "Grand justicier de la Grande maison", et le second "Inspecteur des serviteurs au palais".

Les deux autres "sont en train d'être fouillées", a indiqué le chef de la mission tchèque Miroslav Barta. L'une d'elles appartient à un fonctionnaire qui porte le titre de "superviseur des scribes". Dans celle-ci, la porte en trompe-l'oeil et trois statues en calcaire le représentant en position de scribe ont déjà été découverts, selon l'archéologue. Dans le couloir, quatre grands sarcophages en pierre de calcaire ont été retrouvés, contenant plusieurs statuettes, dont celle d'un homme accompagné de son fils.


> Pour les passionnés d'Egypte ancienne : vous avez jusqu'à ce soir pour savourer sur arte+7 le documentaire "Le crépuscule des civilisations" consacré au déclin des pharaons.