"Ego Hugo, moi Hugo" au musée Fesch ou quand Victor Hugo retrouve la Corse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/07/2014 à 11H29
La statue de Victor Hugo à la Bibliothèque du  Musée Fesch d'Ajaccio © France3/culturebox

La salle patrimoniale de la Bibliothèque Fesch à Ajaccio accueille pour la première fois l'exposition "Ego Hugo, moi Hugo" jusqu'au 25 juillet 2014.

"Ego Hugo, moi Hugo" telle était la devise de Victor Hugo, le géant de la littérature française. Présentée pour la première fois en Corse, l'exposition se déroule à la bibliothèque Fesch fondée par Lucien Bonaparte. On le sait peu mais le génie qui dort au Panthéon a un lien direct avec l'ïle de Beauté.
Tout d'abord, Lucien Bonaparte et Victor Hugo, étaient tous deux membres de l'Académie française. Victor Hugo vouait une passion, que l'on retrouve dans ses poèmes, pour Napoléon Ier. Des sentiments passionnés qui se mêlent à la condamnation puisque si l'écrivain s'est battu pour que le Prince Louis Napoléon Bonaparte soit élu président, il avait alors livré un combat contre l'empereur Napoléon III.

Reportage : Caroline Ferrer - Christelle Nicolas- Stéphane Wislin 


Le fait le plus méconnu est que la deuxième épouse du général Hugo, père de Victor, est Corse. Il l'a épousée à la mort de sa femme Sophie Trébuchet. Des documents uniques, des pièces rares, des timbres de collection, la dentelle de son cercueil sont présentée à Ajaccio. 
En 1803, Victor Hugo passe quelques-uns des premiers mois de sa vie en Corse. A Bastia, son père Léopold est chef de bataillon. Il est appelé pour renforcer la garnison de la ville. Il sera affecté sur l'île d'Elbe où il rencontre Maria Catalina Thomas, originaire de Cervoni. Il l'épousera après la mort de sa femme en 1821. Une belle-mère qui ne fera pas l'unanimité chez les enfants. 

Pour les visites guidées de l'exposition prendre contact au 06 01  87 14 42 

Bibliothèque Fesch 
50, rue Fesch 
Tél. 04 95 31 13 00 
 Du lundi au vendredi de 9h à 16h