Diorama de Daguerre à Bry-sur-Marne, dernier vestige d'un art oublié

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/09/2013 à 16H03
Entre la vraie église et son trompe-l'oeil, difficile de voir la différence.

Entre la vraie église et son trompe-l'oeil, difficile de voir la différence.

© France Télévisions

C'est une pièce unique au monde : le diorama de Daguerre en l'église de Bry-sur-Marne est le seul vestige encore restant de ce type de dispositif. Après plusieurs années de restauration, la toile est à nouveau accessible au public.

Reportage : P.Sorgues/E.Hunzinger/S.Sonder

C'est un peu de la magie. Inventé au 19e siècle, le diorama est un dispositif qui permet de donner l'illusion du mouvement. Très populaire notamment dans les fêtes foraines entre 1820 et 1880, ces toiles translucides peintes des deux côtés réagissaient à la lumière du jour. C'est le cas du diorama de l'église de Bry-sur-Marne. Peint en 1842 par l'un des inventeurs de la photographie, Louis Daguerre, l'oeuvre représente l'intérieur de l'édifice. Une peinture en trompe-l'oeil qui réagit selon la provenance et l'intensité de la lumière. Unique en son genre, la toile a subi plusieurs années de restauration et a retrouvé sa place à Bry-sur-Marne, qui abrite un autre trésor de l'image animée : l'INA (Institut National de l'Audiovisuel).

Eglise Saint-Gervais-Saint-Protais
3 rue du Four
94360 Bry-sur-Marne