Des peintures rupestres de plus de 40.000 ans en Espagne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/06/2012 à 20H06
Ces peintures sur les murs de la grotte El Castillo auraient plus de 40.000 ans.

Ces peintures sur les murs de la grotte El Castillo auraient plus de 40.000 ans.

© Pedro Saura / Science / AFP

Une nouvelle datation effectuée sur cinquante peintures néolithiques dans 11 grottes situées dans le nord-ouest de l'Espagne révèlent qu'elles remontent à plus de 40.000 ans. Ce qui en fait d'une part les plus anciennes d'Europe et rend possible d'autre part qu'elles soient l'oeuvre de néandertaliens, des cousins de l'homme moderne.

Selon une nouvelle étude publiée jeudi dans la prestigieuse revue scientifique américaine "Science" datée du 15 juin, cette pratique artistique préhistorique a commencé en Europe peut-être 10.000 ans plus tôt que ce que les experts pensaient jusqu'à maintenant.

"Des indices suggérant la présence d'hommes modernes dans le nord de l'Espagne remontent à 41.500 ans, une époque où il y avait encore dans ces mêmes endroits des hommes de Néandertal", a relevé Alistair Pike de l'Université de Bristol au Royaume Uni, principal auteur de l'étude, lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Les résultats de cette datation montrent que les hommes modernes pratiquaient déjà la peinture murale quand ils sont arrivés ou alors qu'ils auraient développé cette forme d'expression artistique très rapidement, peut-être en réponse à la concurrence avec les néandertaliens", a-t-il expliqué. Mais il est aussi possible que ces peintures soient "de l'art
néandertalien", ajoute ce scientifique.

Les auteurs de l'étude ont notamment montré qu'une main et des disques réalisés en soufflant de la peinture sur la paroi de la grotte d'El Castillo remontent à au moins 40.800 ans, soit de 5 à 10.000 ans plus tôt que des peintures et autres décorations trouvées dans des grottes en France, considérées avant cela comme les plus anciennes connues en Europe.