Dernière visite au Lutetia avant le grand coup de balai

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/05/2014 à 12H18
Des statuettes en bronze eux lustres, tout doit disparaître !

Des statuettes en bronze eux lustres, tout doit disparaître !

© François Guillot / AFP

C'est la toute dernière chance de s'imprégner de l'âme du Lutetia. Le célèbre palace parisien qui a vu en un siècle défiler les plus grands s'apprête à subir un lifting complet. Avant la vente aux enchères à partir de lundi de plus de 10.000 pièces de mobilier et bouteilles de vin, l'hôtel ouvre ses portes aux nostalgiques. Visite guidée...

Reportage : M.Berrurier / N.Salem / D.Reutenauer
Le lit où a dormi le Général De Gaulle, la suite occupée par Picasso ou Matisse... Au Lutetia les fantômes du passé sont prestigieux. Des pages sombres de l'Histoire où le palace fut réquisitionné par les troupes d'occupation allemandes, au défilé des stars, l'hôtel a conservé le charme art déco de ses débuts en 1910. C'est cette nostalgie que le public est invité à partager jusqu'au 18 mai. L'hôtel fermé depuis un mois avant trois années de travaux, rouvre exceptionnellement ses portes. A partir de lundi 3000 pièces de mobilier et 8000 bouteilles de vin vont être mises aux enchères. Il y en aura pour toutes les bourses. Des oeuvres d'art à 80.000 euros au beurrier à quelques dizaines d'euros, les amoureux des lieux pourront emporter un peu du mythe. En 2013, une vente similaire au Crillon avait remporté 6 millions d'euros. Enchère à battre !

Le Lutetia
45, boulevard Raspail
75006 Paris