Découverte en Israël d'un atelier de vaisselle en pierre vieux de 2000 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/08/2017 à 15H50, publié le 11/08/2017 à 15H17
Découverte Israël vaisselle pierre © MENAHEM KAHANA / AFP

Un rare atelier de production de récipients en pierre datant de plus 2000 ans a été mis au jour par des archéologues israéliens à Reineh, un village arabe au nord de Nazareth, en Israël, a rapporté jeudi le directeur des fouilles, le Dr Yonatan Adler..

Découverte fortuite

Des engins de chantiers travaillant à la construction d'une route ont éventré la paroi arrière d'une cavité. Celle-ci, dont l'accès antique se situait en surplomb, s'est révélée être à la fois une carrière et un atelier dans lequel étaient en particulier fabriqués des tasses et des bols. Lors de leurs fouilles, les archéologues ont retrouvé seulement quelques vestiges de tasses. En revanche, ils ont découvert des milliers de cylindres de craie, témoignages de la technique de production employée.
Le Dr Yonathan Adler dirige les fouilles à Reineh et est particulièrement enthousiasmé par ces découvertes qui éclairent sur le mode de vie des Juifs de la région il y a 2000 ans.

Le Dr Yonathan Adler dirige les fouilles à Reineh et est particulièrement enthousiasmé par ces découvertes qui éclairent sur le mode de vie des Juifs de la région il y a 2000 ans.

© MENAHEM KAHANA / AFP

Les artisans extrayaient du site des blocs de pierre auxquels ils donnaient sommairement la forme de tasses. Ils disposaient les blocs sur un tour et à l'aide d'un objet tranchant enfoncé verticalement dans la craie dégageaient la partie intérieure (les cylindres abandonnés sur le site). Puis ils peaufinaient l'extérieur.

Selon l'ancienne loi juive et contrairement à la poterie, la pierre était considérée comme un matériau ne pouvant jamais devenir impur.

Dr Yonathan Adler, directeur des fouilles de Reineh

Cette vaisselle de pierre est caractéristique d'une période s'étendant de la seconde moitié du 1er siècle avant Jésus-Christ jusqu'au milieu du 2e siècle après Jésus-Christ. Les Juifs utilisaient de la vaisselle en pierre parce que, "selon l'ancienne loi juive et contrairement à la poterie, la pierre était considérée comme un matériau ne pouvant jamais devenir impur", explique M. Adler. Le site est précieux pour l'étude des Juifs à un moment charnière dans une région à la signification particulière, dit-il.

Six jarres de pierre

Jusqu'alors deux sites similaires avaient été fouillés, mais près de Jérusalem, dans l'antique Judée. "Ce qui est enthousiasmant ici, c'est que pour la première fois, nous avons la preuve physique de la production de récipients en pierre en Galilée", dit-il. "Les savants se sont toujours interrogés sur la nature du judaïsme en Galilée. C'est particulièrement important quand on sait que le mouvement naissant de Jésus apparaît dans cette région", dit-il, et "la question, c'est: qui sont ces gens qui vivent alors en Galilée" et commencent à suivre Jésus ?

C'est à quelques kilomètres de là que Jésus, d'après l'Evangile selon Jean, a changé l'eau en vin aux Noces de Cana. L'eau était précisément contenue dans six jarres de pierre, "pour les purifications des Juifs", dit le texte. Les chrétiens identifient aujourd'hui Cana à Kfar Kanna, tout près de Reineh. "Jusqu'alors, nous n'avions pas retrouvé de traces de production de ces grandes jarres" sur le site de Reineh, dit M. Adler, "mais on peut présumer que les jarres qui auraient servi à Cana auraient été produites sur un site comme celui-ci,  probablement dans les environs".
Ces cylindres de craie servaient en quelque sorte de moule pour la fabrication de la vaisselle en pierres.

Ces cylindres de craie servaient en quelque sorte de moule pour la fabrication de la vaisselle en pierres.

© MENAHEM KAHANA / AFP