Découverte d'un théâtre vieux de 2.000 ans à Chypre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2015 à 13H47
Vue d'une partie du site de Nea Paphos à Chypre, en 2011

Vue d'une partie du site de Nea Paphos à Chypre, en 2011

© Angelika Jakob / Bilderberg

Une équipe d'archéologues australiens à Chypre a découvert un théâtre datant du IIIe siècle avant J.C, la plus ancienne structure de la sorte jamais mise au jour sur l'île méditerranéenne, a indiqué le département des antiquités. Les fouilles ont été conduites sur le site du théâtre gréco-romain de Nea Paphos, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

"L'équipe australienne a découvert le plus vieux théâtre de Chypre : une structure utilisé pour (...) des spectacles pendant plus de six siècles et  demi, de 300 avant J.C. jusqu'à sa destruction durant le tremblement de terre de l'an 365", a déclaré le Département des antiquités dans un communiqué publié vendredi. Les fouilles ont été conduites par la Mission archéologique australienne de l'université de Sydney sur le site du théâtre gréco-romain de Nea Paphos, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les recherches ont révélé l'existence d'une route pavée romaine large d'environ 8 mètres, qui constituait la principale voie pour accéder au théâtre,  a précisé le Département des antiquités. "L'existence de cette route confirme aussi que (...) Nea Paphos a été construite selon une architecture hellénistique typique. La découverte de nombreux fragments de colonnes de granit sur l'emplacement du théâtre confirme l'importance de cette route pavée", explique le communiqué. "Les colonnes en granit (provenant) de Troade (nord-ouest de la Turquie) sont connues parmi les colonnades méditerranéennes. En tant que capitale de Chypre à l'époque, il n'est donc pas surprenant que Nea Paphos ait été ornée de cette architecture romaine".

Nea Paphos, la ville sacrée d'Aphrodite, se trouve sur le site archéologique de Paphos, qui abrite de nombreux vestiges de l'antiquité grecque, dont des mosaïques.