Dans les coulisses du muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux en travaux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/11/2014 à 10H05
Plus d'un million de specimens répertoriés dans les réserves du Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux 

Plus d'un million de specimens répertoriés dans les réserves du Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux 

© France 3 / Culturebox

Le récolement des réserves du Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux, fermé depuis 2009 pour travaux, estime à plus d'un million le nombre de spécimens de cette impressionnante collection. Le travail de restauration et de conservation des experts est essentiel.

Le Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux recèle de véritables trésors. Le musée, qui  devrait rouvrir en 2017, permettra de repenser complètement la scénographie, de façon à le tourner vers l'avenir. L'idée est de proposer une vision sur l'évolution des espèces et de sensibiliser aux effets de l'action de l'homme sur la disparition de certaines d'entre elles. Une équipe de France 3 Bordeaux a pu pénétrer à l'intérieur des réserves du musée. Une découverte captivante.

Reportage : Sandrine Valéro / Ludovic Cagnato / Thierry Culnaert / Boris Chague 
Un musée ancré dans Bordeaux grâce à son port

La ville reçoit depuis le 18e siècle des spécimens du monde entier. Certaines espèces d'animaux ont aujourd'hui disparu. Les collections sont d'abord constituées grâce aux dons de cabinets privés puis se voit enrichies des échanges portuaires. A l'époque, le port de Bordeaux est un important centre d'échange international entre l'occident et l'orient. Le musée bénéficie ainsi d'espèces rares provenant de l'outremer. 
L'éléphante, Miss Fanny est décédée en 1892 place des Quinconces. C'est la plus grosse pièce du Muséum

L'éléphante, Miss Fanny est décédée en 1892 place des Quinconces. C'est la plus grosse pièce du Muséum

© France 3 / Culturebox
Un musée moderne et ouvert sur le monde en 2017

Une sélection de près de 1 600 spécimens naturalisés, complétée d'autant de coquilles, fossiles, pièces osseuses et autres insectes, sera remise en scène dans le futur parcours muséographique.   
Ce crocodile date de la donation de l'armateur Journu-Aubert en 1804

Ce crocodile date de la donation de l'armateur Journu-Aubert en 1804

© France 3 / Culturebox
Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux 
5 Place Bardineau,
33000 Bordeaux
05 56 48 29 86