D’Artagnan a enfin sa statue sur la place de Lupiac, son village natal

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/08/2015 à 17H17
D'Artagnan, l'enfant du pays

D'Artagnan, l'enfant du pays

© France 3

Connu comme le héros des trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, Charles de Bats de Castelmore a réellement existé. Il est né en 1615 à Lupiac dans le Gers où une statue vient d’être inaugurée.

 Reportage : Juliette Meurin, Frédéric Elhorga et Marie-Alice Dailly
"Un pour tous et tous pour… d’Artagnan !" C‘était ce samedi la devise de tout le village de Lupiac dans le Gers, une commune de trois cents habitants.

Ici est né entre 1611 et 1615, Charles de Bats de Castelmore, comte d’Artagnan. Fils d’une famille de petite noblesse, il s’engage très jeune dans les mousquetaires du roi où il mènera tout au long de sa vie une carrière militaire plutôt brillante. Remarqué par Louis XIV, il sera l’un de ses hommes de confiance. Il trouvera la mort au siège de Maastricht (Pays-Bas) en 1673, lors d’une guerre menée par le roi contre les Provinces-Unies. On ignore où son corps a été enterré.
Les mousquetaires du Roi comme ceux de Monsieur de Tréville

Les mousquetaires du Roi comme ceux de Monsieur de Tréville

© France 3
Mais d’Artagnan ne serait sans doute resté qu’un gentilhomme anonyme ou peu connu s’il n’y avait eu Alexandre Dumas. Celui-ci s’est inspiré des mémoires de La Rochefoucauld pour écrire une saga historique virevoltante et passionnée où se retrouvent le roi, la reine et un monde interlope de personnages historiques plus ou moins fidèles, plus ou moins comploteurs au gré des circonstances politiques.
"Un pour tous et tous pour un"

"Un pour tous et tous pour un"

© France 3
L’action est censée se dérouler en 1625, date à laquelle d’Artagnan avait 10 ans. Mais qu’importe. "J’'ai peut-être violé l'Histoire mais je lui ai fait de beaux enfants" commentait Alexandre Dumas qui avait juxtaposé pour créer son personnage, les vies de d’Artagnan et celle de son oncle maternel, Jean de Montesquiou d’Artagnan.

Fier de cette ascendance même romancée, le village de Lupiac a voulu honorer son illustre héros. Une statue a été commandée à Daphné du Barry, née aux Pays Bas et Gasconne d’adoption qui a travaillé deux ans sur cette statue équestre de 3,50 m de haut et de plus d’une tonne. "Dans tous les films de cape et d’épée, on voit ce mousquetaire à cheval. C’est autre chose que debout", explique la sculptrice.
"D'Artagnan sur son cheval, c'est tout de même autre chose..."

"D'Artagnan sur son cheval, c'est tout de même autre chose..."

© France 3

L’inauguration a également été l’occasion de lancer officiellement la route européenne d’Artagnan pour le tourisme équestre qui relie désormais Lupiac à Maastricht pour découvrir la vie et la légende du héros de Dumas. 4.000 km de route balisée et sécurisée.