Croyances et vie quotidienne des Pharaons au Château de Châteaubriant

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/06/2016 à 17H45
L'exposition permet de visualiser ce que cachent les momies d'animaux comme ce chat représentatif d'une divinité

L'exposition permet de visualiser ce que cachent les momies d'animaux comme ce chat représentatif d'une divinité

© France 3 / capture d'écran

Le Château de Châteaubriant, en Loire-Atlantique, présente jusqu'au 30 octobre 2016 "L'Égypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne". Un voyage dans l'Égypte Antique, à la découverte des dieux, des rites funéraires et de la vie quotidienne au temps des pharaons.

L'exposition "L'Égypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne" revient sur la civilisation des Égyptiens, pour décrypter leurs croyances et s'immerger dans leur quotidien.

Organisée autour de quatre espaces thématiques - Frédéric Cailliaud un pionnier de l’égyptologie, la société égyptienne, la religion dans l’Égypte ancienne et la Mort dans l’Égypte ancienne - l'exposition rassemble plus d'une centaine d'objets.

Equipe : W. Toula / D. Le Mée / D. Boutmin

Frédéric Cailliaud, pionnier de l’égyptologie

Né à Nantes en 1787, Frédéric Caillaud est, très jeune, attiré par les sciences naturelles. Il se forme à l'étude des minéraux qui le conduit vers des pays lointains dont l'Égypte où il va s'installer en 1815. À l'issue d'un voyage en Nubie, l'explorateur est nommé minéralogiste de la Cour par le vice-roi Méhémet Ali qui lui donne pour mission de retrouver les mines d’émeraudes du Gebel Zubarah.

De retour en France en 1818, les autorités le renvoient peu de temps après en mission pour approfondir ses recherches et connaissances. En avril 1821, il finira par découvrir les ruines de Méroé, ancienne capitale de Kousch. Frédéric Cailliaud ramènena en France une collection de près de mille pièces issues de ses voyages en Égypte et publiera ses découvertes.

En 1836, Il se détourne de l'égyptologie et devient conservateur au Muséum d'histoire naturelle de Nantes jusqu'à son décès en 1869. Il lègue une partie de sa collection au musée archéologique Dobrée à Nantes. L'exposition  "L'Égypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne" rend hommage à l'égyptologue.

La société égyptienne

L'exposition revient sur la vie quotidienne des pharaons et plus principalement sur l'artisanat et le commerce. Des sculptures mettant en scène le travail de boulangerie et de brasserie, destiné à assurer l'alimentation du défunt dans l'au-delà, lèvent le voile sur certaines croyances.

Les Égyptiens anciens considèrent que la vie après la mort est identique à la vie sur terre. On va donc retrouver dans leur tombeau des objets de tous les jours, comme ce modèle ci représentant des personnes en train de brasser la bière ou de pétrir le pain, car on considère que dans l'au-delà, ils vont pouvoir renaître pour travailler pour le défunt."

Sylvain Bertrand
Responsable du château
cène de vie quotidienne / "L'Egypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne"

cène de vie quotidienne / "L'Egypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne"

© France 3 / capture d'écran

 

La religion dans l’Égypte ancienne 

Le monde des Dieux est omniprésent et représente des centaines de divinités aux apparences et fonctions multiples. Certains symbolisent des animaux, des éléments naturels ou des concepts. L'exposition propose de découvrir ce que cachent certaines momies, à l'aide de radiographies.

La Mort dans l’Égypte ancienne

À l'instar de nombreuses sociétés antiques, les anciens Égyptiens croient en une vie après la mort. De nombreux rites religieux sont appliqués pour permettre la résurrection. La momification est alors nécessaire pour assurer une nouvelle vie dans l'au-delà. Du mobilier funéraire, des cercueils en bois et même une momie, ramenée par Frédéric Cailliaud lors de son premier voyage en Égypte, sont à découvrir tout au long de l'exposition.

On est capable de reconnaître le sexe d'une momie grâce à la position des bras (...) dès le premier coup d'oeil on est capable de savoir s'il s'agit d'une femme ou d'un homme."

Sylvain Bertrand
Momie d'une femme / "L'Egypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne"

Momie d'une femme / "L'Egypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne"

© France 3 / capture d'écran

"L'Égypte des Pharaons : croyances et vie quotidienne", ce sont 300m² d'espaces dédiés à l'Égypte antique et une centaine de pièces dont les détails sont expliqués sur des panneaux réalisés en deux versions. L'une destinée aux adultes, la seconde résumée pour les enfants.

Une exposition exceptionnelle qui, aujourd'hui, joue les prolongations jusqu'au 30 octobre, devant un succès retentissant. Une exposition issue des collections du Musée Dobrée et complétée par des dépôts du Musée du Louvre.