Crise économique : châteaux à louer en Italie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/12/2012 à 14H24
Un château et de beaux bâtiments en Ligurie, dans le nord-ouest de l'Italie (16/5/2012)

Un château et de beaux bâtiments en Ligurie, dans le nord-ouest de l'Italie (16/5/2012)

© Tibor Bognar / Photononstop / AFP

En manque de liquidités, l'Italie a décidé de mettre sur le marché immobilier des châteaux, ainsi que des casernes et autres prisons, disponibles pour des baux de longue durée.

Rome compte sur l'apport financier que lui procureront ces locations pour colmater l'énorme dette publique du pays.

La liste des centaines de propriétés mises sur le marché inclut un château médiéval à Soriano nel Cimino, près de Rome, un ancienne prison du XVIIIe siècle sur l'île de Procida dans la baie de Naples et trois casernes du XIXe siècle sur les rives du Lac de Garde (nord). "C'est une bonne idée pour nous, un moyen de développer le tourisme. Un hôtel ici, ça serait formidable !", s'enthousiasme le maire de Soriano nel Cimino, Fabio Menicacci. Le locataire actuel, le conseil municipal, verse un loyer annuel de 36.000 euros pour ce château hérissé de tourelles datant du XIIIe siècle.

Des baux de 50 ans
L'agence publique chargée de gérer les propriétés de l'État italien propose des baux de 50 ans, remisant ainsi au placard un plan initial visant à vendre définitivement des bâtiments historiques, en raison de la chute des prix enregistrée sur la marché immobilier italien.

350 propriétés répertoriées
L'agence, qui détient un portefeuille de 46.420 propriétés d'une valeur estimée à 55,6 milliards d'euros, a déjà sélectionné 350 propriétés et dresse actuellement une liste en comportant 4.300 autres qui seront mises sur le marché à partir de janvier. "Nous commencerons à les louer immédiatement", a annoncé le directeur de l'agence, Stefano Scalera. "Étant donné l'état du marché immobilier, la location est la meilleure solution", souligne un autre responsable.

Les lois autorisant la location de propriétés publiques existent depuis des années mais un seul bail avait été signé jusqu'à présent: celui pour la villa Tolomei à Florence, qui a été transformée en hôtel de luxe pour un loyer annuel de 54.000 euros.

Cette année, les prix de l'immobilier ont chuté de 30 à 40% en Italie, alors que l'économie de la péninsule est en récession.