Charles Garnier, de l'Opéra aux Beaux-Arts, aller-retour

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/11/2010 à 09H46
Charles Garnier, de l'Opéra aux Beaux-Arts, aller-retour

Charles Garnier, de l'Opéra aux Beaux-Arts, aller-retour

© Culturebox

L'Ecole des Beaux-Arts de Paris présente jusqu'au 9 janvier 2011 une exposition consacrée à l'architecte français Charles Garnier (1825-1898), concepteur notamment du Palais Garnier, anciennement Opéra de Paris, de l'Observatoire de Nice ou du Casino de Monaco.  

C'est un juste retour à la rue Bonaparte que l'Ecole des Beaux-Arts de Paris offre à l'un de ses plus prestigieux anciens élèves : Charles Garnier. C'est en 1842 que Garnier prend des cours de dessin dans la célèbre école du Quartier Latin, en même temps qu'il parachève ses études d'architecte dans l'atelier de Louis-Hippolyte Lebas, concepteur notamment de l'Eglise Notre-Dame-de-Lorette à Paris. Charles Garnier, qui remporte le Grand Prix de Rome dès 1848, est l'inventeur du style Napoléon III. Il est l'un des rares architectes de l'époque, avec Gustave Eiffel,  à avoir donné son nom à un bâtiment. L'Opéra Garnier a été inauguré le 5 janvier 1875, mais sa façade avait été découverte dès 1867 à l'occasion de l'Exposition Universelle. Son abondance ornementale suscita de vastes débats à travers toute l'Europe. Il faut dire que Charles Garnier faisait figure de conservateur au regard d'autres architectes plus novateurs comme justement Gustave Eiffel, dont Garnier disait détester la tour. En pleine révolution industrielle et en plein avènement des nouveaux matériaux, Charles Garnier est peut-être passé à côté de la révolution de son époque, lui qui déclarait :  " Les ingénieurs ont de fréquentes occasions d'employer le fer en grandes parties et c'est sur cette matière que plus d'un fonde l'espoir d'une architecture nouvelle. Je lui dis tout de suite, c'est là une erreur. Le fer est un moyen, ce ne sera jamais un principe".       

- > A voir aussi sur CultureboxRemove Link
->> Le-viaduc-de-Garabit--l'oeuvre-de-Gustave-Eiffel-dans-le-Cantal  
->> Architecture-de-rêves-intérieures-de-Marianne-Raffestin
- >> l'île-Seguin-horizon-2017