Besançon: les horloges d'édifice roulent des mécaniques au musée du temps

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/04/2012 à 18H19
Un artisan règle une vieille horloge au musée du temps de Besançon

Un artisan règle une vieille horloge au musée du temps de Besançon

© France3culturebox

Du 21 avril au 16 septembre, le musée du Temps de Besançon présente une exposition baptisée "Horloges d'édifice". L'occasion d'admirer une partie de la collection du musée qui n'a jamais été montrée au public. Une quizaine d'horloges sont exposées, de grands mouvements mécaniques qui donnaient l'heure aux villes et aux villages du haut du clocher des églises. Afin des redonner vie à ces pièces de collection, dont certaines ont plusieurs siècles, le musée a fait appel à des artisans au savoir-faire millénaire : des campanistes. Ce sont eux qui installent, restaurent et entretiennent les horlogeries d'édifice.

Frappés par le chômage à la fin du 18ème siècle, les horlogers suisses franchirent la frontière pour s'installer à Besançon. L'industrie horlogère bisontine se développa peu à peu, et un siècle plus tard, Besançon devint la capitale de l'horlogerie française. 

Dans les années 1970, la concurrence de l'Extrême-Orient et de la Suisse ont mis à mal cette suprématie franc-comtoise. Mais Besançon a su développer son savoir-faire au profit de secteurs de pointe, comme l'optique, l'électronique ou l'automatisme, devenant ainsi aujourd'hui le pôle européen des microtechniques.

Il était donc logique que la ville de l'horlogerie, et donc de la mesure du temps, ait son musée du temps... Une structure unique en Europe qui fête ses 10 ans cette année. 

L'une des horloges exposées au musée du temps

L'une des horloges exposées au musée du temps

© France3culturebox

Horloges d'édifice au Musée du temps / Palais Granvelle à Besançon 
du 21 avril au 16 septembre