Aurélie Filippetti : que l'art soit "accessible à tous"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/05/2012 à 11H05
Aurélie Filippetti en visite nocturne au Mac/Val de Vitry-sur-Seine (19/05/2012)

Aurélie Filippetti en visite nocturne au Mac/Val de Vitry-sur-Seine (19/05/2012)

© AFP / Fred Dufour

A l'occasion de la 8e Nuit européenne des musées, la nouvelle ministre de la Culture a visité samedi soir le Musée d'art contemporain du Val-de-Marne (MAC/VAL), à Vitry-sur-Seine. "Ma conception de l'art, c'est l'art accessible à tous", a-t-elle lancé à cette occasion.

Aurélie Filippetti, dont c'était la première sortie officielle comme ministre de la Culture, avait choisi de passer près de deux heures dans ce musée de la proche banlieue parisienne, ouvert en 2005. C'est "un lieu emblématique d'une politique dynamique initiée par une collectivité territoriale soutenue par l'Etat" et "d'une diffusion de la création contemporaine des plus grands artistes à destination de tous", a-t-elle souligné.

"Ma conception de l'art, c'est l'art accessible à tous", a-t-elle alors ajouté. "Tous les gens, qu'ils soient des ouvriers de Moselle, qu'ils soient de banlieue parisienne ou des habitants de quartiers défavorisés, ont droit a ce formidable éveil aux merveilles du monde."

La ministre s'est réjouie en outre que la Nuit des musées puisse "les faire connaître sous un aspect festif", et a rendu hommage au côté "subversif", voire "souvent drôle", de l'art contemporain.

Au MAC/VAL, elle a vu des manifestants en cire défiler la tête en bas, des réfrigérateurs transformés en gratte-ciels, et, dans le jardin, un chat qui fume, avec des volutes de fumée au-dessus de sa tête... Elle s'est félicitée que ce musée ait "une formidable politique ouverte à tous les publics", y compris les enfants et les personnes handicapées, avec des parcours pour sourds et mal-entendants.

Prochain déplacement : Cannes
Ce dimanche, la ministre de la Culture est attendue à Cannes. Réagissant à la polémique sur l'absence de femmes réalisatrices dans la sélection 2012 des films en cométition, elle a déclaré qu'elle n'avait pas à "s'immiscer" dans les choix de programmation du festival.