Athènes : de nouveaux travaux annoncés à l'Acropole

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/08/2016 à 14H39
L'Acropole en travaux

L'Acropole en travaux

© Daniel Ochoa de Olza / AP / SIPA

Des travaux de conservation du fronton ouest du Parthénon, le plus célèbre temple de l'Acropole d'Athènes, vont commencer d'ici la fin de l'année, a-t-on appris jeudi auprès du service chargé de la restauration du monument antique, qui date du Ve siècle avant notre ère.

Depuis la création de ce service en 1976, un vaste plan de restauration des monuments de l'Acropole, dont le Parthénon, est en cours, financé surtout par l'Union européenne.
 
"La plus grande partie de la restauration du Parthénon s'est achevée en  2015, nous avons corrigé les problèmes les plus importants et urgents. Maintenant il faut restaurer certaines autres parties, comme le fronton ouest car ses marbres ont subi des dégâts similaires à ceux que nous avons déjà vu  sur le site", a indiqué à l'AFP Vassiliki Elefthériou, directrice du service.
 
Comme ça a été le cas dans tous les travaux de restauration de différents temples et monuments de l'Acropole d'Athènes depuis 40 ans, les restaurateurs doivent faire face sur le Rocher sacré à une série de problèmes dus à l'âge du site, aux dégâts provoqués lors d'une explosion au XVIIe siècle, aux erreurs des restaurations du début du 20e siècle, aux séismes ou à la pollution.

L'Acropole en travaux jusqu'à 2020 au moins

La plupart des échafaudages qui encerclaient le Parthénon ces dernières années sont enlevés mais pour les travaux du fronton "il en restera quelques-uns", souligne Vassiliki Eleftheriou.
 
"La grue qui est actuellement devant le Parthénon sera déplacée à l'intérieur du temple pour réparer le mur du nord du monument", ajoute-t-elle.
 
Les travaux du fronton ouest vont durer un an et demi mais l'ensemble des travaux sur le site ne seront pas terminés avant 2020, selon elle. Le coût de ces nouveaux travaux n'a pas été pour le moment précisé.
 
Malgré la crise qui frappe le pays depuis 2010, les travaux de restauration  de l'Acropole d'Athènes, site qui attire des millions de touristes chaque année, n'ont jamais été interrompus grâce à l'aide européenne.