"Afrique, la croisée des mondes", une exposition anti arts premiers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/06/2015 à 12H25
Masque présenté à l'exposition "L'Afrique à la croisée des mondes", Angoulême, juin 2015

Masque présenté à l'exposition "L'Afrique à la croisée des mondes", Angoulême, juin 2015

© DR/Culturebox

Cantonner l'Afrique aux arts premiers, c'est mal connaitre la richesse de ce continent. "Afrique, la croisée des mondes" au musée d'Angoulême répare cette méconnaissance et offre aux visiteurs une large palette de ce que l'Afrique a produit comme objets artistiques. A découvrir jusqu'au 3 janvier 2016.

Arts premiers, arts primitifs... ces termes donnent de l'art africain une vision limitée, comme figée dans le temps. Cette exposition lui redonne toute sa place. Car l'art africain s'est nourri des différentes cultures qui ont traversé le continent, à la croisée des mondes, comme en attestent les oeuvres présentées à Angoulême. Elles portent les traces de rencontres et d’échanges multiples, parfois très anciens, aussi bien avec le monde musulman, l’Asie, l’Europe mais également au sein du continent. 
 
Reportage : J. Deboeuf; C. Landais; D. Dubois
Le catalogue de l’exposition, fruit d’une collaboration riche avec de nombreux chercheurs français et étrangers, édité par les éditions Sépia, est en vente à la boutique du musée (192 pages – 18 euros).

"Afrique, la croisée des mondes" au Musée d'Angoulême
Jusqu'au 3 janvier 2016
Du mardi au dimanche de 10 H00 à 18H00