A Mont-sous-Vaudrey, on entretient la mémoire de Jules Grévy, le 4e président

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/04/2015 à 12H26
Jules Grévy © Gianni Dagli Orti / The Art Archive / The Picture Desk

Promenades, archives ouvertes au public. La petite commune de Mont-sous-Vaudrey dans le Jura rend hommage à l'enfant du pays Jules Grévy qui fut le quatrième Président de la République Française.

Oublié du grand public, mais pas des livres d'histoire, Jules Grévy fut non seulement l'un des premiers présidents de la France, mais c'est aussi lui qui organisa la première célébration publique du 14 juillet, et qui instaura pour emblèmes la Marseillaise et le drapeau tricolore.

Dès son arrivée sur la plus haute marche du pouvoir, il tient pourtant à partager : il renonce à exercer le droit de dissoudre l'Assemblée nationale, et renonce à ses prérogatives constitutionnelles. Pour lui, la séparation du législatif et de l'exécutif est primordiale. Il est rejoint sur ce sujet par Léon Gambetta qui dira son arrivée au pouvoir : "Nous sommes entrés en République".

Lors de son deuxième mandat, un scandale met fin prématurément à sa carrière politique ascendante : Son beau-fils est reconnu coupable de trafic de nominations à l'ordre national de la Légion d'honneur contre argent. Jules Grévy est contraint de démissionner.

Le reportage de Catherine Schulbaum, Richard Négri, Abdoulaye Sow, Eric Debief :