Le nouveau roman de Patrick Modiano attendu le 2 octobre

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/10/2014 à 11H32, publié le 25/09/2014 à 15H08
L'écrivain Patrick Modiano.

L'écrivain Patrick Modiano.

© Martin Bureau / AFP

Un roman de Patrick Modiano, c'est toujours un événement : les fans de l'écrivain n'ont plus qu'une semaine à attendre pour découvrir, le 2 octobre, "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier", au titre et à l'intrigue parfaitement "modianesques".

Publié dans la collection blanche de Gallimard, son éditeur depuis 1968, ce roman de 160 pages emporte à nouveau le lecteur dans l'univers de l'écrivain de 69 ans, détective du passé, voguant dans ses souvenirs. Ici, ceux d'un enfant perdu, dans les années 1950, environné de personnages louches.

En exergue, une citation de Stendhal : "Je ne puis pas donner la réalité des faits, je n'en puis présenter que l'ombre". Le titre du livre fait aussi écho à deux de ses précédents romans, "Quartier perdu", paru en 1985, et "Dans le café de la jeunesse perdue", en 2007. C'est aussi, dans le roman, un petit mot glissé dans la poche d'un enfant.

Comme toujours chez Modiano, le livre fourmille de noms de rue, de cafés, de lieux divers et de noms propres.

Tout commence avec un carnet d'adresses perdu par le personnage principal, Jean Daragane, qu'un couple étrange a retrouvé. La réminiscence est en marche. 

Dans "L'Herbe des nuits", paru en 2012, roman onirique et polar en trompe l'oeil, Patrick Modiano partait déjà d'un carnet noir rempli de notes à la recherche du passé. Le narrateur, prénommé aussi Jean, était romancier, comme le héros de "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier".

Modiano explique ainsi l'une des motivations de son personnage écrivain : "Ecrire un livre, c'était aussi, pour lui, lancer des appels de phares ou des signaux de morse à l'intention de certaines personnes dont il ignorait ce qu'elles étaient devenues".
   
Né en 1945, Patrick Modiano a publié son premier roman, "La place de l'étoile", en 1968, et reçu dix ans plus tard le prix Goncourt pour "Rue des boutiques obscures". En 1996, il a reçu le grand Prix National des Lettres pour l'ensemble de son oeuvre. "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" est son 28e roman.
Modiano couverture de "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" © Gallimard