"Pion prend tour en D9", l'opéra d'une partie d'échecs dans l'enfer d'Auschwitz

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/01/2014 à 12H11
chess © RAFE SWAN / CULTURA CREATIVE

Comme chaque année depuis 2005, le 27 janvier est la journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. Dans ce cadre, le conservatoire de musique d’Orléans en partenariat avec le Mémorial des enfants du Vel d’Hiv, propose "Pion prend tour en D9" un opéra de Bruno Giner. L’histoire d’une partie d’échecs entre des officiers nazis dans laquelle deux prisonniers juifs vont jouer leur vie

Nous sommes au beau milieu de la guerre dans un camp de concentration nazi, probablement Auschwitz. Chaque jour l’officier qui commande le camp joue aux échecs par téléphone avec un général SS. Un coup chacun, matin et soir. Et pour conduire sa partie le commandant convoque un prisonnier juif, célèbre joueur d’échecs, mais se trompe de matricule et c’est un autre déporté qui est appelé. Contre quelques rations de pain, le véritable maître d’échecs accepte de pérenniser la supercherie. S’engage alors une partie à trois dans laquelle chaque déplacement sur l’échiquier engage la vie des deux prisonniers
 
Reportage : B.Du Faÿ, M.Movsissian, L.Amblard, S.Teissier
 
Un projet porté par les chanteurs et musiciens du Conservatoire d'Orléans sous la double direction d’Elisabeth Renault chef de chœur et de Clément Joubert chef d’orchestre qui ont donc décider de reprendre cet opéra du compositeur Bruno Giner, créé en 2012 à Paris pour la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs, d’après la nouvelle d’Hervé Le Tellier "Mouvement blanc". Opéra présenté ce 27 janvier aux scolaires de l'agglomération d'Orléans.
 
Depuis plusieurs années Bruno Giner s’intéresse au thème de l’exil. Et notamment celui des compositeurs juifs dans l’Allemagne fasciste des années 30. Il est l’auteur de trois ouvrages sur le sujet (Weimar 1933 : la musique aussi brûle en exil (Le temps des cerises), De Weimar à Terezin :1933-1945 L'épuration musicale (Editions Van de Velde) et Survivre et mourir en musique dans les camps nazis (Editions Berg International). Il a également composé "Charlie"  opéra de poche inspiré de la nouvelle de Franck Pavloff, "Matin brun".

La Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah et de prévention des crimes contre l’humanité est organisée chaque année le 27 janvier, c'est la date anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau. Et pour ne pas oublier de nombreuses manifestations sont organisées un peu partout en France et notamment de nombreuses expositions. 

Plus d'informations sur le site de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et sur le site du Centre d'étude et de recherche sur les camps d'internement dans le Loiret