Patrizia Ciofi et Karine Deshayes: un duo féminin pour l'opéra Roméo et Juliette

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/04/2017 à 16H42, publié le 30/03/2017 à 13H09
Les deux cantatrices Patrizia Ciofi et Karine Deshayes interprètent Giulietta et Roméo dans l'oeuvre  de Vincenzo Bellini "I Capuleti E I Montercchi" à l'opéra de Marseille

Les deux cantatrices Patrizia Ciofi et Karine Deshayes interprètent Giulietta et Roméo dans l'oeuvre  de Vincenzo Bellini "I Capuleti E I Montercchi" à l'opéra de Marseille

© Christian DRESSE

L'opéra de Marseille accueille jusqu'au 4 avril 2017 "I Capuleti e i Montechi", chef-d’oeuvre de Bellini. Sur le plateau, les deux cantatrices Patrizia Ciofi et Karine Deshayes offrent un duo inédit des amants de Vérone, la première dans le rôle de Juliette et la seconde en Roméo étonnant.

"I Capuleti e i Montechi" ou "Les Capulet et les Montaigu", la tragédie lyrique en deux actes de Bellini (1801-1835) créée en 1830 à la Fenice de Venise revient à Marseille plus de vingt ans après sa dernière représentation, le 30 novembre 1995. La mezzo-Soprano, Karine Deshayes joue le rôle de Roméo face à une Giulietta interprétée par la soprano italienne Patrizia Ciofi. Les deux cantatrices (déjà réunies l'an dernier dans Marie Stuart en Avignon) se livrent à un échange subtil et fusionnel.

Reportage : G. Milliet-Bouquet / G. Guerin

Karine Deshayes dans le rôle de Roméo

La grande originalité de ce "Roméo et Juliette" est d'avoir choisi une femme pour interpréter le rôle de Roméo. La mezzo-soprano Karine Deshayes, au timbre puissant et intense donne une personnalité particulière au personnage de l'adolescent fragile et passionné. 
Patrizia Ciofi dans le rôle de Juliette et Karine Deshayes dans le rôle de Roméo

Patrizia Ciofi dans le rôle de Juliette et Karine Deshayes dans le rôle de Roméo

© Christian Dresse

L'alliance des deux tessitures donne à l'interprétation une grande sensualité. "Les deux voix se mélangent et chantent les mêmes notes, ça donne de vrais duos d'amour, quelquefois on ne sait plus qui chante quoi", explique la cantatrice qui a composé ce rôle travesti sans caricature. 

De vrais escrimeurs sur scène 

Pour cette nouvelle mise en scène, Nadine Duffaut propose une version très enlevée de l'opéra avec des faits d'arme et de vrais escrimeurs sur la scène. "Dans la partition il y a deux pôles : le romantisme très exacerbé du couple d'amoureux, Juliette et Roméo, et la guerre entre les deux familles, Capulet et Montaigu. Dans la partition elle-même on entend le bruit des armes", souligne la metteur en scène.
Romeo et Juliette Bellini

© Christian Dresse

Sous la baguette du chef italien Fabrizio Maria Carminati, l'orchestre de l'opéra de Marseille et les cinq interprètes donnent corps à l'opéra de Bellini. Une version très originale des amants de Vérone qui, loin de diminuer l'oeuvre du compositeur italien lui donne une nouvelle dimension.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !