Victor Julien-Laferrière couronné au Reine Elisabeth consacré pour la première fois au violoncelle

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/06/2017 à 11H25, publié le 04/06/2017 à 11H17
Victor Julien-Laferrière vainqueur du concours Reine Elisabeth 2017

Victor Julien-Laferrière vainqueur du concours Reine Elisabeth 2017

© NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG / BELGA

Le jeune Français Victor Julien-Laferrière a remporté samedi soir à Bruxelles le Grand Prix international Reine Elisabeth, un des plus prestigieux concours musicaux au monde, consacré pour la première fois cette année au violoncelle.

Victor Julien-Laferrière, un Parisien de 26 ans, était l'un des quatre Français sur les douze finalistes du concours. Pour un jeune musicien, un titre de lauréat à Bruxelles est un formidable tremplin pour une carrière internationale. Ex-élève du conservatoire de Paris, issu de la nouvelle génération des violoncellistes français, Victor Julien-Laferrière avait choisi pour la finale d'interpréter le Premier concerto de Chostakovitch sur la scène du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, en présence de la reine Mathilde.

Le 2e prix est le Japonais Yuya Okamoto, 22 ans.

Selon les règles de la compétition, six lauréats sont classés parmi les douze finalistes. Soixante-huit solistes avaient commencé les épreuves le 8 mai dernier. Ce concours, dont la vocation première est d'"être une plateforme entre études et vie professionnelle" pour des musiciens de moins de 30 ans, est suivi en Belgique par un public passionné. C'est la première année qu'il était ouvert au violoncelle depuis sa création en 1937 sous le patronage de la reine mélomane Elisabeth (1876-1965). 

A partir de 1938, les sessions annuelles, qui se tiennent chaque printemps à Bruxelles, ont alterné violon et piano. En 1988, le "Reine Elisabeth" s'est étendu au domaine lyrique avec la création de la session de chant.

L'édition 2018 sera d'ailleurs dédiée au chant. Le violoncelle, lui, reviendra dans quatre ans.