Les Victoires de la musique classique ce soir : une pluie de stars, Jonas Kaufmann en tête

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Classique de Culturebox
Mis à jour le 01/02/2017 à 15H21, publié le 30/01/2017 à 16H00
Les Victoires de la musique classique, une précédente édition.

Les Victoires de la musique classique, une précédente édition.

© Ugo Ponte

24e édition des Victoires de la musique classique ce mercredi. Affiche exceptionnelle, avec des stars comme Jonas Kaufmann, ténor parmi les plus demandés, mais aussi Sonya Yoncheva, Philippe Jaroussky, Thibault Cauvin et des nommés parmi lesquels Patricia Petibon ou Lucas Debargue. Une soirée présentée par Frédéric Lodéon et Leïla Kaddour-Boudadi, à suivre en direct sur France 3 et sur Culturebox.

Mercredi 1er février, la 24e édition des Victoires de la musique classique sera retransmise en direct sur France 3 et sur Culturebox. Dans le nouvel Auditorium de la Maison de la Radio, l’Orchestre philharmonique de Radio France mènera la danse, sous la direction du chef finlandais Mikko Franck. Côté télévision, la cérémonie est présentée comme toujours par le musicien et journaliste Frédéric Lodéon, mais accompagné cette fois de la journaliste Leïla Kaddour-Boudadi, présentatrice notamment du magazine Culturebox, sur France Info et joker de Laurent Delahousse pour les journaux de France 2 du week-end.
Les "Révélations"  Adélaïde Ferrière (marimba), Lea Desandre (mezzo-soprano), Justin Taylor (clavecin),  les présentateurs des Victoires Frédéric Lodéon et Leïla Kaddour-Boudadi, Catherine Trottmann (mezzo-soprano), Guillaume Bellom (piano) et Raquel Camarinha (soprano).

Les "Révélations"  Adélaïde Ferrière (marimba), Lea Desandre (mezzo-soprano), Justin Taylor (clavecin),  les présentateurs des Victoires Frédéric Lodéon et Leïla Kaddour-Boudadi, Catherine Trottmann (mezzo-soprano), Guillaume Bellom (piano) et Raquel Camarinha (soprano).

© Les Victoires de la musique

Entre les invités à la soirée musicale et les musiciens nommés (catégorie soliste instrumental et artiste lyrique de l’année), les Victoires proposent une certaine photographie des grandes tendances de la musique classique. 

Les stars invitées : Kaufmann, Yoncheva, Lemieux, Jaroussky, Cauvin et Radulovic !

L’année dernière, les Victoires de la musique classique avaient attiré 1,6 million de téléspectateurs (1,5 million en 2015). L‘affiche, sur le plateau des Victoires, est vraiment exceptionnelle, réunissant parmi les plus grandes stars de la scène musicale classique. Premier d’entre eux : Jonas Kaufmann, présent pour la première fois sur un plateau de télévision française, où il chantera en direct. Le ténor allemand recevra une Victoire d’honneur. Artiste parmi les plus demandés de la scène lyrique internationale, Kaufmann est un véritable phénomène, qui est lié autant à sa voix exceptionnelle qu’à ses talents d’acteur et son physique avantageux.
Affecté par un hématome sur les cordes vocales qui lui a imposé un repos complet pendant presque cinq mois,  le chanteur de 47 ans a réussi son grand retour avec le « Lohengrin » du metteur en scène Claus Guth à l’Opéra Bastille (jusqu’au 18 février).

Autre tête d’affiche : la grande soprano bulgare Sonya Yoncheva, qui a commencé dans le répertoire baroque il y a précisément dix ans dans le projet "Jardin des Voix" de l'ensemble Les Arts Florissants de William Christie (sort ces jours-ci d’ailleurs son album baroque chez Sony, consacré à Haendel) et nous avait ébloui dans "Lucia di Lammermoor" de Donizetti, avec lequel elle faisait ses débuts à l’Opéra de Paris.

Mais aussi : le guitariste français Thibault Cauvin (qui a fait l’actualité samedi dernier, le 28 janvier en étant le premier artiste classique à donner un récital depuis le 1er étage de la Tour Eiffel), la contralto canadienne Marie-Nicole Lemieux (que l’on verra dès mardi 31 janvier dans « Carmen » de Bizet au Théâtre des Champs Elysées), le contre-ténor Philippe Jaroussky (dont on a beaucoup apprécié le disque de cantates sacrées de Bach et de Telemann chez Erato) et le violoniste franco-serbe Nemanja Radulovic.

Parmi les nommés aux Victoires : Lucas Debargue, Stéphanie d'Oustrac et Patricia Petibon

Le prix "instrumentiste de l'année" départagera cette année le basson Pascal Gallois (aussi apprécié chez Mozart que dans la création contemporaine dans laquelle il s'est beaucoup engagé) et deux pianistes : le toulousain Adam Laloum qui a été révélation soliste de l’année en 2012, récitaliste et chambriste, co-fondateur du « Trio les Esprits » et le parisien Lucas Debargue, l’un des phénomènes du piano français depuis sa participation au prestigieux concours international Tchaïkovski de Moscou. Un concours qu’il n’a pas remporté (il est arrivé 4e) mais dont il a eu le Prix Spécial de la Critique et qui lui a assuré une sympathie immédiate notamment du public russe, puis plus globalement international. Parcours atypique (venu tard au piano, carrière interrompue...), personnalité originale (il a également été bassiste de rock), il a très vite attiré l’attention des médias. A conseiller : son dernier disque qui fait dialoguer Bach, Beethoven et Medtner (chez Sony). Le prix lyrique sera disputé entre les mezzos Marianne Crebassa et Stéphanie d'Oustrac et la soprano Patricia Petibon, trois très grandes signatures de la scène française.

Enfin, les prix "révélations" mettent aux prises cette année Guillaume Bellom, 24  ans (piano), Adelaïde Ferrière, 20 ans (percussions) et Justin Taylor, 24 ans (clavecin), alors que pour le lyrique, la compétition est entièrement féminine avec Raquel Camarinha (29 ans), Lea Desandre (23 ans) et Catherine Trottmann (25 ans).

Dans la catégorie "Compositeur", sont en compétition Thierry Escaich pour son oratorio "Cris", Bruno Mantovani pour son "Quatuor à cordes n°3" et Martin Matalon pour son opéra "L’Ombre de Veneceslao".
 
Côté "Enregistrement" pour terminer, sont nommés les "Concertos contemporains" (chez Erato) par Renaud Capuçon, "Burning Bright" d'Hugues Dufourt par Les Percussions de Strasbourg (chez Les Percussions de Strasbourg) et "I 7 Peccati Capitali" de Monteverdi par l’ensemble de Leonardo Garcia Alarcon, Cappella Mediterranea (chez Alpha).
 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !