"Pelléas et Mélisande" : Braunschweig fidèle à Debussy à l’Opéra de Limoges

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/10/2016 à 10H02
Une scène de "Pelléas et Mélisande" 

Une scène de "Pelléas et Mélisande" 

© Opéra Comique

La seule œuvre lyrique de Claude Debussy est à l’affiche à l’Opéra-Théâtre de Limoges pour deux représentations. Un "Pelléas et Mélisande" fidèle à la vision du compositeur français avec une mise en scène de Stéphane Braunschweig, sous la direction musicale de Robert Tuohy.

Voir le seul opéra de Claude Debussy est toujours un événement. L’Opéra de Limoges offre les 2 et 4 novembre prochains ce cadeau à tous les amoureux des drames lyriques. Deux représentations de "Pelléas et Mélisande" dirigées par le metteur en scène Stéphane Braunschweig (directeur du Théâtre national de l’Odéon depuis janvier 2016) et le chef d’orchestre de l’Opéra de Limoges Robert Tuohy.

Reportage : P. Coussy / K. Constable / J. Andrieux / P. Ruisseaux

Un amour impossible

"Pelléas et Mélisande" est une transposition du mythe de Tristan et Yseult. Deux jeunes gens éperdument amoureux. Un amour interdit car Mélisande est mariée à un homme âgé et jaloux. L’opéra de Claude Debussy, dont la première représentation eu lieu en 1902 à l’Opéra-Comique à Paris, s’est inspiré de la pièce de théâtre de Maurice Maeterlinck.   

Une version fidèle à Debussy

Karine Vourc'h (Mélisande) et Elliot Madore (Pelléas).

Karine Vourc'h (Mélisande) et Elliot Madore (Pelléas).

© Capture d'image France3/Culturebox
La version de Stéphane Braunschweig est fidèle à celle de Claude Debussy. On plonge dans un moyen-âge mortifère dépouillé de ses chevaliers et de ses princesses. Le décor est minimaliste et oppressant. "J’ai essayé de rendre fort ce contraste entre cette atmosphère étouffante et ce besoin de vie, ce besoin de lumière", explique Stéphane Braunschweig dans le reportage de France 3.