Un nouvel opéra au Stade de France : Aïda

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/10/2010 à 14H46
Un nouvel opéra au Stade de France : Aïda

Un nouvel opéra au Stade de France : Aïda

© Culturebox

Ce samedi 2 octobre 2010, une foule immense est attendue au stade de France. Il s'agit des spectateurs de l'opéra Aïda. Sur la scène de 8000 m2, plus de 500 artistes vont se produire pour un spectacle "pharaonique".

Le football n'a plus la côte, le rugby a ses fidèles, mais peine à enflammer toute une population. Qu'à cela ne tienne, le Stade de France a plus d'une corde à son arc. U2, Johnny, Yannick Noah ne sont que les parties immergées de l'iceberg culturel qui retourne les gradins de temps à autre. Après Carmen, Ben-hur, et Nabucco, voici venu l'opéra Aïda, de Verdi. Si la mise en scène promet à elle seule de valoir le détour, il n'est pas inintéressant d'avoir un peu de contexte et de rappeler l'histoire de cet opéra : l'intrigue se déroule en Egypte antique. Une esclave éthiopienne, Aïda, vit à la cour de Ramsès III, au service de sa fille. Les deux jeunes femmes aiment le même général, et celui ci préfère l'esclave...

- > A voir aussi sur Culturebox
Répétitions de l'orchestre philharmonique de Nice pour Aïda
Yannick Noah : J-1 avant le grand show du Stade de France