Traditions africaines et musique contemporaine à Poitiers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/11/2009 à 10H34
Traditions africaines et musique contemporaine à Poitiers

Traditions africaines et musique contemporaine à Poitiers

© Culturebox

Le TAP de Poitiers présente ce vendredi 20 novembre 2009 une création originale imaginée à partir de la rencontre de musiciens rompus au répertoire contemporain, et de musiciens venus du Burkina Faso qui entretiennent le répertorie traditionnel et la tradition orale d'Afrique de l'Ouest. Le spectacle s'appelle "La langue d'après Babel".

L'aventure a commencé en Afrique. Philippe Nahon s'y trouve pour un concert. Il est le directeur de l'ensemble de musique contemporaine Ars Nova. Il se prend d'envie d'organiser une première mondiale : Une rencontre entre son répertoire, et les traditions musicales orales typiques du continent sur lequel il se trouve ce jour-là. Il est conscient des écueils : il ne s'agit pas d'interpréter tour à tour son champ culturel, mais bien de mêler les richesses de chacun, pour créer quelque chose de nouveau. La collaboration débute plus tard, à Poitiers. Sur une même scène 6 musiciens d'Ars Nova et la soprano Géraldine Keller rencontrent cinq musiciens burkinabés du Trio Lolo Plus et la chanteuse Sissao. Premiers échanges, et une oeuvre proposée, celle de Sylvain Kassap. Clarinettiste de jazz et de musiques improvisées, il a co fondé l'ensemble de création contemporaine "Laboryntus". Il compose alors "La langue d'après Babel", d'après le mythe de la tour de Babel. C'est ce projet sur lequel ont travaillé les musiciens de France et du Burkina Faso. C'est cette création originale qu'ils présentent à Poitiers.