Tatouage nazi : Evgeny Nikitin annule sa venue à Bayreuth

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/07/2012 à 16H43
Après l'aveux de son tatouage nazi, Evgeny Nikitin annule sa participation au Festival de Bayreuth

Après l'aveux de son tatouage nazi, Evgeny Nikitin annule sa participation au Festival de Bayreuth

© Claudia Levetzov/EPA/MAXPPP

Le Russe Evgeny Nikitin, qui devait faire ses débuts au Festival de Bayreuth dans le rôle principal de la nouvelle production du "Vaisseau fantôme", a annulé sa venue après la révélation par une télévision qu'il avait un tatouage nazi.

Le baryton-basse Evgeny Nikitin a annoncé sa décision samedi matin à la direction du Festival de Bayreuth, a indiqué un porte-parole du Festival, temple dédié à l'oeuvre du compositeur Richard Wagner.

Vendredi soir, l'émission culturelle de la télévision publique allemande ZDF, "Aspekte", avait montré le tatouage sur le buste du chanteur : au dessus de la poitrine, on pouvait voir une croix gammée sur laquelle avait été rajouté par dessus un autre motif.

Le Russe Evgeny Nikitin, cité par l'agence de presse allemande dpa, a de son côté déclaré: "je n'avais pas conscience de la portée des irritations et blessures que ces signes et symboles, particulièrement à Bayreuth, dans le contexte du Festival pouvaient engendrer". "Je me suis fait faire ses tatouages quand j'étais jeune. C'était une grande faute dans ma vie et je souhaite ne l'avoir jamais fait", a dit Evgeny  Nikitin, qui avait raconté avoir dans sa jeunesse joué pour un groupe de hard-rock.

Tatouages nazis sur catalogue

"Je n'avais pas conscience que les symboles que je porte comme tatouages  peuvent être liés ou utilisés par les nazis ou néonazis", a-t-il dit dans un  courrier électronique publié par l'hebdomadaire allemand Bild am Sonntag. "J'ai conscience que les crimes qui ont été commis dans l'Allemagne nazie  font partie des crimes les plus horribles jamais commis", a-t-il ajouté. Il a expliqué s'être fait tatouer en 1989, 1990 et 1991 en Russie et avoir choisi les motifs dans des "livres sur des mythes nordiques et des catalogues de magazins de tatouages". "Les motifs n'ont pour moi aucune signification politique. Ils ont  simplement une signification spirituelle. Je n'ai jamais appartenu à un parti politique, ni hier, ni aujourd'hui", a-t-il dit.

Croix gammée et symboles SS

Parmi les différents tatouages à connotation nazie sur la poitrine du  baryton-basse de 38 ans, Bild am Sonntag dévoile: une croix gammée, sur laquelle a ensuite été tatouée un autre motif, et deux runes (caractères de  l'ancien alphabet des langues germaniques orientales et septentrionales). Une rune en forme de flêche qui est, selon un expert cité par Bild am  Sonntag, Volker Koop, la "rune de combat", ancien signe de reconnaissance d'une division de volontaires SS. Et une rune en forme de triangle avec un trident,  "la rune de vie" utilisée notamment par l'organisation nazie Lebensborn, dont  le but était d'augmenter le taux de naissance d'enfants aryens.

La star plaide l'innocence

Questionné sur la signifiation de ces motifs, il a réagi avec "une grande  ignorance et naïveté", a ajouté M. Emmerich. Katharina Wagner, 34 ans, qui dirige avec sa demie-soeur, Eva Wagner-Pasquier, 67 ans, le Festival a confié à  Bild am Sonntag: "Ma soeur et moi, nous sommes très touchées et bouleversées" par cette histoire. La décision de Nikitine de se retirer est "complètement en harmonie avec la  politique du Festival de rejeter l'idéologie national-socialiste sous n'importe quelle forme", avait déclaré samedi soir le Festival sur son site internet.

L'annulation de la présence de Nikitine à Bayreuth, quatre jours avant la  première du "Vaisseau Fantôme", a obligé la direction à trouver un nouveau chanteur pour le premier rôle. "Il s'agit du Sud-Coréen de 40 ans Samuel Youn", annoncé un porte-parole du Festival.

"Le Vaisseau fantôme", qui s'inspire de l'oeuvre du poète allemand Heinrich Heine, raconte la malédiction du "Hollandais volant", condamné à errer éternellement sur les mers jusqu'à ce qu'il trouve l'amour.

Montée par le jeune metteur en scène allemand Jan Philipp Gloger, cette production sera la seule nouveauté de cette édition avec, à la baguette, Christian Thielemann, officieusement considéré comme le patron musical du  festival.

Uniquement dédié à Wagner, Bayreuth, bourgade reculée de Bavière (sud) réunit pendant un mois les aficionados du compositeur. Les liens du Festival avec les hauts dignitaires de la dictature nazie en Allemagne font partie des chapitres les plus sombres de l'histoire de la musique en Allemagne: Adolf Hitler était un invité régulier du Festival et s'y laissait fêter.