Quand foot et musique classique font fauteuil commun à Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/12/2011 à 17H31
Un match + un concert

Un match + un concert

© ONL

Voilà bien une opération que les puristes qualifieront d'improbable et pourtant l'idée est originale et belle. Cela fait 8 ans que l'ONL (l'Orchestre National de Lyon) est associé avec l'OL (l'Olympique Lyonnais) pour proposer une formule qui mélange les genres et entraine les Lyonnais au concert et au match. Pour 20 euros, vous pouvez assister à un concert de l'ONL à l'auditorium puis à un match de l'OL en championnat de France.

Eh bien oui il existe des sportifs mélomanes et des mélomanes sportifs.
Pour preuve le succès rencontré par l'idée de faire se rapprocher deux publics a priori bien différents.
En 8 ans plus de 10 000 spectateurs ont goûté aux plaisirs du stade et de la salle de concert. Des spectateurs qui "jouent le jeu"; ainsi les couples qui achètent cette formule en profitent pour faire découvrir à l'autre un univers qu'il ne connait pas forcément.

L'ONL et l'OL  proposent deux formules :
Un Pass "Fauteuil & Tribune" qui permet pour 20 euros d'assister à un concert parmi une sélection de 9 concerts et à un match au stade de Gerland parmi un choix de 8 rencontres.
Un Pass Famille qui permet à un adulte et à un enfant de moins de 12 ans d'assister à un concert + un match.

C'est là que les puristes commenceront à s'interroger sur l'équité de la qualité des spectacles proposés.
En effet un match Lyon-Dijon peut-il rivaliser avec la 4e symphonie de Brahms dirigée par Christian Zacharias ?
Mais si vous aimez Louise Brooks vous pourrez la voir dans le sublime muet "Prix de beauté" mis en musique par l'ONL dirigé par Thimothy Brock après avoir vu Lyon Lille (un match au sommet).

Et puis, grâce au Pass Famille les enfants peuvent profiter des mercredis musicaux de l'ONL et découvrir Saint-Saëns ou "Pierre et le Loup" de Prokofiev après avoir soutenu leur équipe fétiche contre Caen, Sochaux ou Auxerre. 

Quand on sait que cette idée a été reprise par le voisin stéphanois ennemi ancestral dans les enceintes sportives, on se dit que ce concept doit avoir du bon.