Le Festival d'opéras de Lyon s'aventure dans les "Jardins mystérieux"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/03/2015 à 13H10
"Sunken garden" ("Le jardin englouti") de Michel van der Aa, un film-opéra en 3D.

"Sunken garden" ("Le jardin englouti") de Michel van der Aa, un film-opéra en 3D.

© Mike Hoban

Chaque année depuis dix ans, le Festival d'opéras de Lyon offre aux mélomanes comme aux néophytes l'occasion de découvrir l'art lyrique à travers des thématiques, consacrées tour à tout à un compositeur, à une culture, ou encore à une idée… Le Festival d'opéras qui se tient du 13 au 29 mars est, lui, consacré aux "Jardins mystérieux". Du baroque, de l'opéra 1900 et du film-opéra en 3D...

Trois temps forts de l'édition 2015 du Festival d'opéras qui se tient du 13 au 29 mars à l'Opéra de Lyon.

"Les stigmatisés" de Franz Schreker 

Première étape, "Les stigmatisés" troisième des quatre opéras composés par cet héritier de Wagner qu'est l’autrichien Franz Schreker au début du XXe siecle : une douzaine de personnages confrontés aux mysteres de l’existence jusqu'à l'issue tragique, dans un "jardin idéal d’art et de beauté, inventé par Alviano, héros disgracié et sublime", selon Serge Dorny, le directeur du festival.
A la baguette, Alejo Pérez et à la mise en scene, David Bösch.

"Orphée et Eurydice" de Glück

Autre jardin, celui de Glück : "même espace entre vie et mort", poursuit Gerge Dorny : "le jardin qu’Orphée, par son art et son amour, parvient a pénétrer, où les oiseaux – et l’orchestre – chantent a ravir". Aux manettes de ce "Orphée et Eurydice", le metteur en scène David Marton qui avait signé sa première production lyrique à Lyon en 2013 avec le "Capriccio" de Strauss. Son jardin mystérieux prend la forme d'une maison modeste ensevelie sous le sable… A la baguette : Enrico Onofri.

"Le jardin englouti" de Michel van der Aa 

Et enfin, dernière étape, "Le jardin englouti" de Michel van der Aa : un espace magique que nous découvrirons en 3D, technologie utilisée pour la première fois à l'opéra.
"Sunken garden" ("Le jardin englouti") de Michel van der Aa

"Sunken garden" ("Le jardin englouti") de Michel van der Aa

© Mike Hoban
"Sunken Garden" ("Le jardin englouti") est "un jardin extraordinaire, au-delà de la vie, au-delà du réel", explique Serge Dorny. Il est, poursuit-il, "mis en musique, en scène, en images par Michel van der Aa, que nous retrouvons, après "After Life" en 2010, pour le deuxième volet de ce qui doit devenir un triptyque pour le XXIe siècle". A la baguette : Etienne Siebens.

Un nouveau chef à l'Opéra de Lyon en septembre 2017 : Daniele Rustioni

Par ailleurs, le jeune chef d'orchestre italien, Daniele Rustioni, 32 ans, vient d'être nommé ce 12 mars chef permanent de l'Opéra national de Lyon. Il prendra ses fonctions en septembre 2017 pour un mandat de cinq ans. Succédant à Kazushi Ono, il dirigera au moins deux productions lyriques par  saison, ainsi que des concerts symphoniques.

Après des études à Milan, Daniele Rustioni est nommé en 2009 "chef associé"  au Covent Garden de Londres où il assiste Antonio Pappano pendant 3 ans. En 2012, il dirige sur les plus grandes scènes internationales. A l'Opéra de Lyon, il a dirigé pour la première fois en 2014, "Simon Boccanegra" de Verdi.

Avant de prendre ses fonctions de chef permanent, il reviendra en 2016 : au  printemps pour "La Juive" de Halévy et pour les fêtes de fin d'année avec "Une Nuit à Venise" de Johann Strauss. "Daniele Rustioni est un des plus beaux jeunes talents de notre époque", s'est pour sa part félicité Serge Dorny, directeur général de l'Opéra de Lyon, qui a rendu hommage à l'actuel chef, Kazushi Ono, "qui nous a beaucoup apporté par son art et qui, au-delà de 2017, restera notre hôte privilégié". 

"Les Stigmatisés"
Opéra de Lyon, du 13 au 28 mars 2015
"Orphée et Eurydice"
Opéra de Lyon, du 14 au 29 mars 2015
"Le jardin englouti"

TNP de Villeurbanne, du 15 au 20 mars 2015