Drame de l'intimité d'une subtilité rare, "Luisa Miller" précède les plus gros succès de Giuseppe Verdi.
Vidéo. Interview de Jean-Claude Fall, metteur en scène de "Luisa Miller"
Vidéo. Interview de la soprano Patrizia Ciofi (Luisa Miller)
Vidéo. Interview du ténor Gregory Kunde (Rodolfo)
Vidéo. Interview du chef d'orchestre Massimo Zanetti

Nous sommes dans un petit village tyrolien au XVIIème siècle. Luisa, fille du vieux soldat Miller et Rodolfo, fils du comte Walter, sont amoureux. Mais cet amour ne plaît pas à tout le monde.

Le comte voudrait marier son fils à la duchesse Federica et son intendant Wurm, aime éperdument Luisa. Tous deux vont dès lors intriguer pour tenter de détruire cette union tandis que le père Miller tentera inlassablement de protéger sa fille.

L'oeuvre
Fruit de la collaboration entre Verdi et le librettiste napolitain Salvatore Cammarano, "Luisa Miller" est inspiré d’une pièce de Friedrich Schiller intitulée "Kabale und Liebe". L’oeuvre, composée en 1849 pour le Teatro San Carlo de Naples, marque un tournant dans la production et dans la vie de Verdi. Le compositeur est revenu s’installer dans sa bourgade natale, Busseto, avec sa future seconde épouse, Giuseppina Strepponi. Il se stabilise géographiquement et sentimentalement, et ses partitions s’en ressentent.

Pour la première fois, Verdi prend ses distances avec l’héroïsme patriotique caractéristique de ses opéras dits "de jeunesse". L’action n’a plus pour cadre les grandes conquêtes de l’Histoire, mais un simple village du Tyrol. Chaque personnage n’est plus que son propre représentant : les passions s’en trouvent davantage individualisées et approfondies. 

Distribution

  • Date 04 décembre 2014
  • Durée 3h
  • Production Oxymore / Jim & Jules / ORW / Avec la participation de France Télévisions, Medici.tv et RTBF Secteurs Scènes
  • Réalisation Stéphane Vérité
  • Compositeur Guiseppe Verdi
  • Metteur en scène Jean-Claude Fall
  • Chef d'orchestre Massimo Zanetti
  • Librettiste Salvatore Cammarano d’après une pièce de Schiller : Kabale und Liebe
  • Chef des choeurs Marcel Seminara
  • Orchestre et choeurs Orchestre et Choeurs de l’Opéra Royal de Wallonie - Liège
  • Lumières Martine André
  • Costumes Agostino Cavalca
  • Décors Gérard Didier
  • Solistes Patrizia Ciofi - Luisa / Gregory Kunde - Rodolfo / Nicola Alaimo - Miller / Bálint Szabó - Wurm / Luciano Montanaro - Il conte di walter / Alexise Yerna - Laura / Cristina Melis - Federica / Stefano de Rosa - Un contandino