Dans une mise en scène de Cecile Roussat et Julien Lubek, l'oeuvre de Rossini assure l'ouverture de cette institution

Les deux filles de Don Magnifico sont invitées au bal donné par Don Ramiro. Voilà pour elles une belle occasion de pénétrer ce milieu dont elles rêvent tant, persuadées que leur charme est leur atout majeur.

C’est sans compter sur Angelina qui n’est pas insensible à Dandini, le valet du prince. Mais s’agit-il réellement du valet ou bien est-ce le prince déguisé ? Un bracelet sera la clé de l’histoire et de son dénouement…

L'oeuvre

En février 1816, quelques jours après la création de Il Barbiere di Siviglia, Rossini reçoit une nouvelle commande de la part du Teatro Valle à Rome. Curieusement, la carrière de La Cenerentola ressemblera à celle du Barbiere. Après un accueil plutôt hostile à la première représentation, l’oeuvre gagne en popularité, séduit la plupart des théâtres italiens et très vite conquiert le monde, les plus grandes gloires du chant romantique s’y illustrant (Luigi Lablache, Antonio Tamburini, la Malibran, Viardot, …).
L’ouverture de La Cenerentola est une des plus célèbres de Rossini et constitue un modèle de légèreté, de fraîcheur et d’esprit.
Il y a aussi dans l’oeuvre un effet novateur, né du contraste violent que produit la tendresse de l’héroïne et le sentimentalisme de l’intrigue, avec la virtuosité du style et le comique rossinien débridé. Cette virtuosité est présente dans toute l’oeuvre et n’épargne aucun rôle, appelant ainsi la renaissance de toute une école du chant.

Distribution

  • Date 25 septembre 2014
  • Durée 3h
  • Production Jim & Jules / Opéra Royal de Wallonie / Avec la participation de France Télévisions, Medici.tv et RTBF
  • Réalisation David Mathy
  • Compositeur Gioachino Rossini
  • Chef d'orchestre Paolo Arrivabeni
  • Orchestre Orchestre et Choeurs de l’Opéra Royal de Wallonie
  • Librettiste Jacopo FERRETTI d’après celui (en fr.) qu’ETIENNE avait écrit pour la Cendrillon d’ISOUARD en 1810
  • Mise en scène, chorégraphie, décors, costumes Cécile Roussat & Julien Lubek
  • Assistant lumières Sébastien Thouvenin
  • Chef des choeurs Marcel Seminara
  • Solistes Marianna Pizzolato - Angelina, dite Cenerentola / Bruno de Simone - Don Magnifico / Dmitry Korchak - Don Ramiro / Enrico Marabelli - Dandini / Laurent Kubla - Alidoro / Sarah Defrise - Clorinda / Julie Bailly - Tisbe