Opéra de Rennes : la cantatrice de "La Traviata" numérisée !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/05/2013 à 14H22
Valéry Maïra Kerey et ses 26 choristes chantent en coeur le "Brindisi" de "La Traviata"

Valéry Maïra Kerey et ses 26 choristes chantent en coeur le "Brindisi" de "La Traviata"

© Capture d'écran Culturebox

Tous les grands opéras du monde se sont offerts la mythique "Traviata", chef d'oeuvre parmi les chef d'oeuvres du bien-aimé Verdi. Dans le cadre du bicentenaire de la naissance du compositeur, l'Opéra de Rennes a mis en place un dispositif de plus de 20 caméras ultra-haute-définition pour retransmettre l'opéra le 4 juin dans diverses salles de cinéma de la région.

Hier soir, les interprètes de "La Traviata" se sont enfin produits sur la scène de l'Opéra de Rennes après des semaines de répétitions. "La Traviata", avec "Aïda" et "Rigoletto", est sans conteste l'un des opéras les plus joués au monde. Présenté pour la première fois en 1853 à La Fenice de Venise sur un livret de Francesco Maria Piave, l'opéra, librement adapté du roman "La dame aux camélias" a su conquérir le coeur des spectateurs depuis plus de 150 ans.

Un destin tragique servi par une partition frémissante où s'exprime tantôt les qualités de coeur, la fidélité, la noblesse, la joie et les peines de l'héroïne. Après Maria Callas, Renata Tebaldi, Joan Sutherland et Natalie Dessay, c'est Valéry Maïra Kerey qui reprend le flambeau pour incarner une Violetta entre passion dévorante et ravages de la maladie. 

A circonstances exceptionnelles, moyens exceptionnels. Un parterre de techniciens s'affère pour préparer au mieux la date du 4 juin, qui verra la mise en scène de Jean-Romain Vesperini retransmise en direct dans quelques salles de cinéma bretonnes. L'occasion de mobiliser tous les publics pour une grande fête de l'opéra. 

Reportage de R. Bandayan, V. Bars, P. Ducloyer


C'est un dispositif à la pointe de la technologie qui sera utilisé le 4 juin, permettant une plus grande fluidité dans la retransmission de l'image, un son en immersion prévu pour plonger le spectateur dans l'ambiance de l'évènement et surtout une qualité d'image exceptionnelle avec une définition jusqu'à quatre fois supérieure à celle de la HD classique. On pourra même voir une cantatrice digitale d'1 m 50, sa taille réelle... Un moment qui s'annonce des plus intenses, dans la lignée du partenariat entre le Metropolitan Opéra de New-York et la chaîne de cinéma Gaumont-Pathé, à l'échelle locale. 

Notons que la grande soprano Natalie Dessay a déjà fait vivre "La Traviata" au cinéma à travers un film-opéra (à ne pas confondre avec un opéra filmé) de Philippe Béziat : "Traviata et nous", un hybride entre documentaire et making-off de l'opéra. Le film est sorti en octobre 2012 dans quelques (trop rares) salles françaises. 
 

"La Traviata" / "Libiamo" au Metropolitan Opera en avril 2012


"La Traviata" à l'opéra de Rennes
Prochaines représentations mercredi 29 et vendredi 31 mai à 20h ; dimanche 2 juin à 16 h ; mardi 4 juin à 20 h
Plus d'informations sur le site de l'opéra de Rennes