Opéra de Paris : fréquentation en hausse en 2011

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/01/2012 à 10H35
Emilie Cozette dans Cendrillon, chorégraphie de Rudolf Noureev

Emilie Cozette dans Cendrillon, chorégraphie de Rudolf Noureev

© Laurent Philippe / Opéra national de Paris

L'Opéra national de Paris a accueilli 795 000 spectateurs en 2011 dans ses deux théâtres (Palais Garnier et Opéra Bastille), une fréquentation en hausse d'1,7% par rapport à 2010, annoncei l'établissement public .

Le taux de remplissage "déjà exceptionnel" de 2010, qui s'élevait à 94%, a  été maintenu, précise la direction. "Grâce à cette excellente fréquentation et  au grand nombre de nouvelles productions, les recettes de billetterie passent à  57,14 milliards d'euros".

L'établissement ajoute que 215 représentations d'opéras et de ballets (soit  63% de ses spectacles) ont affiché une fréquentation supérieure à 98% en 2011.

 

Le mois de décembre a été "exceptionnel", avec 130 000 spectateurs dans les deux salles. Le ballet "Cendrillon" de Rudolf Noureev, programmé en novembre et décembre à Bastille pour 25 représentations, a accueilli 68.351 spectateurs, soit "la fréquentation annuelle de  l'Opéra-Comique".

La création mondiale de l'opéra "Akhmatova" de Bruno Mantovani a attiré "plus de 2 000 spectateurs par soir à Bastille", sur une jauge d'environ 2 700  places, "ce qui est une performance remarquable en matière de musique contemporaine", selon l'établissement.

En 2010, l'Opéra de Paris avait vendu 782 000 places, soit une hausse de 1,3% par rapport à 2009. 

A partir de février, une "billetterie d'occasion"
L’Opéra a conclu avec la société zePASS un accord pour la création d’une billetterie d’occasion permanente pour tous ses spectacles. Celle-ci se présentera dès le 9 février 2012 sous la forme d’un site Internet intégré au site officiel de l’Opéra www.operadeparis.fr. Cet accord permet à des spectateurs ayant déjà acheté à l’avance leur billet mais qui ne peuvent assister à la représentation de revendre ces billets à des tiers à un prix qui ne peut dépasser la valeur faciale. Lorsque le spectacle affiche complet, les personnes à la recherche de billets pourront ainsi trouver des places au prix normal sur le site de l’Opéra de Paris.