Natalie Dessay : adieu le lyrique, vive le théâtre et la chanson

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/10/2013 à 16H08
Natalie Dessay en 2012 © Baltel/sipa

Elle en parlait depuis des mois, cette fois Natalie Dessay tourne la page du lyrique (mais n'abandonne pas le récital). "Je trouvais bien de tourner cette page au Capitole de Toulouse, car c'est là que j'ai commencé il y a 25 ans", dit elle dans une interview accordée au Figaro.

"C'est l'opéra qui m'arrête"
"Ce n'est pas moi qui arrête l'opéra, c'est l'opéra qui m'arrête" assène Dessay dans le Figaro, "J'ai déjà tout chanté Manon, la Traviata, Lucia...Tous les rôles qui conviennent à ma voix de soprano léger. Je n'ai plus 20 ans. J'ai mûri, je ne vais pas continuer à jouer les jeunes filles sur scène jusqu'à mes 85 ans. Si j'avais été mezzo, les choses auraient été différentes. Ma tessiture appelle les mêmes rôles stéréotypés de jeunes femmes. Dans Manon, je dois chanter "Elle eut hier seize ans" ! Soyons sérieux".
   
La Traviata
Lucia de Donizetti
"Continuer la scène autrement"
"J'ai juste envie de continuer la scène autrement", par le théâtre ou la chanson", poursuit Natalie Dessay... "Je n'ai pas peur de le dire : l'opéra c'est du théâtre. Tout doit y être au service de la dramaturgie, du plateau jusqu'à l'orchestre".

Natalie Dessay déborde de projets. Son album avec Michel Legrand "Entre elle et lui" paraitra le 21 octobre 2013. Elle le défendra à l'Olympia les 27 et 28 octobre, avant de partir en tournée. Par ailleurs elle précise dans le Figaro  qu'elle est en discussion pour deux pièces de théâtre, une classique, une contemporaine, dans des salles parisiennes.
Michel Legrand fête ses 80 ans avec Natalie Dessay au théâtre du Chatelet

Michel Legrand fête ses 80 ans avec Natalie Dessay au théâtre du Chatelet

© Pierre-Philippe Marcou / AFP