Musiques classique et contemporaine avec La Hague pour décor

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/08/2009 à 10H03
Musiques classique et contemporaine avec La Hague pour décor

Musiques classique et contemporaine avec La Hague pour décor

© Culturebox

La cinquième édition du festival de musique de la Hague se déroule jusqu'au 16 août 2009 dans la Manche. La programmation mêle classique et contemporain. Ce soir là un hommage à Haendel était organisé. Parmi les interprètes, le créateur du festival, Philip Dukes.

La musique adoucit les moeurs, c'est bien connu, et c'est sans doute une des raisons pour lesquelles les rivalités entre Normands et Britanniques se sont estompées pour devenir une simple plaisanterie. Aujourd'hui de nombreux sujets de Sa Majesté s'installent pour tout ou partie de l'année en Normandie,  et des Français partent travailler en Angleterre. Le Britannique Philip Dukes a pris une de ces passerelles. Il a eu un coup de coeur pour ce coin de France isolé et sauvage qu'est La Hague. Il l'a choisi comme terre d'accueil pour un nouveau festival. Le reste du temps, le musicien accompagne harmonies et orchestres comme soliste. Il est aussi enseignement à la Royal Academy of Music à Londres. A ce propos, toujours au sujet des passerelles, sachez qu'un Français s'est glissé dans l'histoire de la prestigieuse école : Nicolas Bochsa. C'était un drôle de personnage, très célèbre au XIXème siècle. Il était un immense harpiste, mais était aussi bel homme, et avait le goût du luxe et des femmes. Pour satisfaire toutes ses passions, il s'est mis à exceller dans l'art de la contrefaçon de signature, usurpant les identités de musiciens célèbres, et de personnalités influentes, pour signer des bons au porteur. Un jour, la justice l'a rattrapé, et l'a condamné à 12 ans de travaux forcés. Mais avant le jugement le musicien avait déjà pris la poudre d'escampette, laissant femme et enfants, pour s'installer à Londres. C'est là qu'il a repris sa carrière de musicien et de compositeur, participant aussi à la création de la Royal Academy of Music.