Mort de la pianiste roumaine Mihaela Ursuleasa

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/08/2012 à 13H47
Mihaela Ursuleasa à Essen (Allemagne) le 17 octobre 2010

Mihaela Ursuleasa à Essen (Allemagne) le 17 octobre 2010

© Sipa / Willi Schneider / Rex Features

La musicienne âgée de 33 ans a succombé à une hémorragie cérébrale consécutive à une rupture d'anévrisme, a annoncé vendredi la police viennoise.

Mihaela Ursuleasa a été retrouvée morte à son domicile viennois jeudi matin.

Née le 27 septembre 1978 à Brasov, dans le centre de la Roumanie, la musicienne prodige a commencé à jouer du piano à 5 ans. Elle a obtenu une bourse d'étude à l'âge de 13 ans auprès du fameux chef d'orchestre italien Claudio Abbado, avant d'entrer au Conservatoire de Vienne.

En 1995, Mihaela Ursuleasa remporte le prestigieux concours international de piano Clara Haskill, décerné tous les deux ans en Suisse. Cette victoire lui ouvre les portes des grandes villes. Dès lors, elle donne des récitals à Amsterdam (Pays-Bas), Cologne (Allemagne), Vienne, Zurich, New York... De célèbres chefs l'invitent, de Daniele Gatti à Marek Janowski, en passant par les Järvi - père et fils.

Débordant d'énergie, Mihaela Ursuleasa avait prévu 16 concerts jusqu'à la fin de l'année en Europe et en Amérique latine. Durant sa trop brève carrière, elle a sorti des albums de musique de chambre, l'un consacré à Chostakovitch avec la violoncelliste Sol Gabetta en 2009 (chez Sony/BMG), un autre dans lequel elle accompagnait la violoniste Patricia Kopatchinskaja pour son CD "Rapsodia" (chez Naïve) en 2010, puis deux récitals en solo, "Piano & Forte" (-Edel- Classics) en novembre 2009 et "Romanian Rhapsody" en mars 2011.

Mihaela Ursuleasa dans un extrait du Concerto pour piano de Franz Liszt, en janvier 2009 à Bucarest