Mort de la cantatrice Sena Jurinac

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/11/2011 à 13H51
Sena Jurinac (photo non datée)

Sena Jurinac (photo non datée)

© Photo Bayer / AFP

La soprano et mezzo autrichienne, star lyrique des années 1940, 50 et 60, s'est éteinte mardi en Allemagne, quelques jours après son 90e anniversaire.

Srebenka "Sena" Jurinac est morte des suites d'une longue maladie à Augsbourg, dans le sud de l'Allemagne, où elle résidait. Elle avait fait ses adieux à la scène en 1982.

La chanteuse était née le 24 octobre 1921 à Travnik, en Bosnie-Herzégovine, d'une mère viennoise et d'un père médecin bosniaque. Durant des décennies, elle a brillé au sein de l'ensemble du Staatsoper (l'opéra d'Etat) de Vienne, où elle avait débuté le 1er mai 1945, alors que la capitale autrichienne venait d'être libérée de la dictature nazie par l'Armée rouge soviétique.

Après des débuts en 1942 à l'Opéra de Zagreb, Jurinac avait été engagée au Staatsoper par le célèbre chef d'orchestre autrichien Karl Böhm. Elle avait débuté sur la prestigieuse scène viennoise par le fameux rôle de Chérubin, attribué aux mezzo-sopranos, dans "Les Noces de Figaro" de Mozart. Au total, elle avait donné au Staatsoper quelque 1.268 représentations dans 46 rôles différents, dont Octavian ("Le Chevalier à Rose"), Mimì ("La Bohème"), Donna Elvira ("Don Giovanni"), le compositeur ("Ariane à Naxos"), Elisabeth ("Don Carlo") et la Maréchale ("Le Chevalier à la Rose"). C'est dans ce dernier rôle qu'elle avait fait ses adieux à la scène le 20 novembre 1982.

Le Directeur général français de l'Opéra de Vienne, le Français Dominique Meyer, lui a rendu hommage mercredi : "Nous portons le deuil d'une artiste légendaire, qui n'a pas seulement  durablement marqué l'Opéra de Vienne, mais le monde entier de l'opéra." En hommage à la cantatrice, le Staatsoper organise une exposition du mardi 29 novembre au dimanche 4 décembre.

"Voi che sapete", célèbre air de Chérubin des "Noces de Figaro" (Mozart), par Sena Jurinac, à Vienne, sous la direction d'Herbert von Karajan (1950)

 

"Non so più cosa son", autre air de Chérubin, par Sena Jurinac, dans "Les Noces de Figaro", en 1950, à Vienne, sous la direction de Karajan