Martha Argerich, star du festival "Piano à Lyon"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/02/2012 à 17H57
Martha Argerich en concert à Lyon le 7 février 2012

Martha Argerich en concert à Lyon le 7 février 2012

© Piano à Lyon

A 70 ans, Martha Argerich reste un phénomène, une star internationale du piano, féline et complexe, qui séduit les mélomanes du monde entier. Fidèle à "Piano à Lyon" depuis 4 saisons, elle a donné deux concerts les 7 et 8 février, avec la pianiste russe Lilya Zilberstein. Car depuis plusieurs années, l'argentine ne se produit presque jamais seule, elle préfère partager l'affiche avec d'autres musiciens. Mais la magie opère toujours, et les spectateurs sont venus de tout le pays et même de l'étranger pour l'entendre interpréter Brahms, Liszt, Mozart ou encore Rachmaninov.

Si les concerts de Martha Argerich restent l'un des temps forts de la saison de "Piano à Lyon", ils ne sont pas les seuls. Car cette manifestation, créée en 2005 par Jérôme Chabannes, programme à chaque saison les plus grands pianistes solistes internationaux. Alexandre Tharaud, Michel Dalberto, les soeurs Labêque, et la jeune révélation Kathia Buniatishvili font également partie des interprètes présents cette année. 

Des solistes de renommée mondiale à Lyon 

Faire venir des pianistes à renommée internationale chaque année et redonner vie à une salle lyonnaise un peu oubliée mais à l'acoustique exceptionnelle, la salle Molière, étaient les ambitions de Jérôme Chabannes, le directeur artistique. Producteur de disques chez Sonny puis directeur pendant 10 ans du festival de musique de chambre "Musique à l'Emperi" de Salon de Provence, ce lyonnais mélomane ambitionnait de créer un événement consacré au piano dans sa ville. Un carnet d'adresses bien rempli et de solides amitiés dans ce milieu (Alexandre Tharaud, Michel Dalberto), lui ont permis de donner vie à la première saison de "Piano à Lyon" en 2005. Le succès des cinq concerts alors programmés fut immédiat et la plupart des concerts affichent complets. Désormais, "Piano à Lyon" propose 14 concerts par saison à des tarifs abordables pour des spectacles de musique classique. Car s'il fallait débourser 50 euros pour entendre Martha Argerich, il faut compter au moins le double dans une salle parisienne. 

 

 

"Piano à Lyon" est désormais un événement à la résonnance nationale et Jérôme Chabannes a de nombreux projets pour les prochaines saisons. Il sait que ses abonnés sont avant tout des passionnés de piano mais il aimerait par exemple programmer une série de concerts consacrés à la musiqiue de chambre en parallèle de la saison de piano. Il souhaite également conquérir un nouveau public, plus jeune et moins spécialiste.