Malika Bellaribi, la diva des quartiers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/12/2011 à 14H41
La chanteuse mezzo-soprano Malika Bellaribi

La chanteuse mezzo-soprano Malika Bellaribi

© malikabellaribi.com

Depuis plus de 10 ans, la cantatrice Malika Bellaribi se bat pour que le chant lyrique soit accessible à tous. Elle anime des ateliers pédagogiques et travaille depuis un an avec des jeunes de Bondy et de Colombes en région parisienne. En cette fin d’année 2011, ils se produisent aux côtés de la célèbre chanteuse dans le spectacle « Il Trovatore » d’après l’Opéra de Verdi. Accompagnés par l’Orchestre Philharmonique de la RATP, ils seront le 20 décembre sur la scène de l’Unesco à Paris. Le reportage de Nicolas Lemarignier.


Malika Bellaribi est une artiste et une femme engagée. Elle veut transmettre le goût de l’Opéra et de l'art lyrique aux jeunes défavorisés car elle-même a été sauvée par la musique. Née en 1956 dans un bidonville de Nanterre, elle est victime enfant d’un très grave accident. Son père la confie aux religieuses de Saint Vincent de Paul pour qu’elle se rétablisse et c’est là qu’elle découvre la musique, une passion qui ne la quittera plus.

Chanteuse soliste depuis 1987, Malika Bellaribi s’est produite sur les plus grandes scènes françaises et européennes, mais elle n’a jamais oublié d’où elle venait. D’ailleurs, pour son engagement, elle a reçu le Prix Clarins « femme dynamisante » 2011 , qui récompense chaque année le combat d’une femme auprès des enfants victimes de violences, de maladies ou de pauvreté.