"Lost in the stars": l'apartheid vu par Kurt Weil à l'Opéra de Rennes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/10/2012 à 16H39
Une scène de Lost in the stars

Une scène de Lost in the stars

© France3/culturebox

C'est avec "Lost in the stars" la dernière oeuvre achevée par le compositeur allemand Kurt Weill, avant sa mort en 1950 que l'Opéra de Rennes a choisi d'ouvrir sa saison 2012/2013. En arrière plan de cette tragédie musicale: l'apartheid en Afrique du Sud. Kurt Weill s'est inspiré d'un roman de l’écrivain sud-africain Alan Paton "Pleure, ô pays bien-aimé". La direction musicale est signée Dominique Trottein, la mise en scène Olivier Desbordes.

Lost in the stars, c'est l'histoire de Stephen Kumalo, pasteur noir, qui monte à Johannesburg afin de retrouver son fils, condamné à mort pour le meurtre d’un militant blanc opposé à l’apartheid.
Dès 1949, Kurt Weill avait porté sur la scène de Broadway ce roman d'Alan Paton. Il avait reçu un acceuil triomphal pour cette oeuvre dans laquelle il mélange blues, jazz et musique zoulou.

 

La chanson titre Lost in the stars a été reprise notamment par Sarah Vaughan et Franck Sinatra. 

Lost in the stars,

Tragédie musicale de Kurt Weill

Livret de Maxwell Anderson d'après le roman d'Alan Stewart Paton
Pleure, ô pays bien aimé - 1949
Chanté en anglais - Texte parlé en français, traduction de Hilla Maria Heintz
Mercredi 17, jeudi 18 et vendredi 19 octobre.

Stephen Kumalo  Jean-Loup Pagésy
Linda                   Dalila Khatir
Irina                    Anandha seethanen
Leader                Eric Vignau
Absalon Kumalo  Joel O Cangha
James Jarvis        Christophe Lacassagne