Les sonneries de portable de la philharmonie de Bruxelles font un malheur

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/09/2012 à 15H28
Le chef d'orchestre Michel Tabachnik a sélectionné les sonneries de portables.

Le chef d'orchestre Michel Tabachnik a sélectionné les sonneries de portables.

© Patrick Kovarik / AFP

L'orchestre philharmonique de Bruxelles a beau être précurseur dans les sonneries de portable, il ne s'attendait sans doute pas à recevoir un tel succès. Premier orchestre au monde à proposer gratuitement au téléchargement des sonneries de musique classique de son répertoire, il affiche plus de 10.000 téléchargements en trois jours !

Brahms, Mozart, Debussy ou Xenakis: douze sonneries d'une trentaine de secondes sont proposées depuis cette semaine sur le site du Brussels Philharmonic (les sonneries sont aussi disponibles sur iTunes, mais il faut débourser 1,29 euro).

"Un intérêt réel du grand public" pour le classique
"Elles ont été téléchargées plus de 10.000 fois au cours des trois premiers jours, ce qui représente un succès inattendu pour nous", constatait vendredi Gunther Broucke, l'administrateur de l'orchestre. "Cela démontre qu'il y a un réel intérêt pour la musique classique alors que tout le monde se plaint que les salles de concert se vident", selon lui.

Le Brussels Philharmonic, très présent déjà sur Facebook, Youtube et Soundcloud, avait décidé de lancer ses propres sonneries avec la double ambition de "promouvoir son propre label et élargir la musique classique vers un très large public".

"Nous nous en sortirons en étant créatifs et en pariant sur les plateformes digitales", comme Youtube ou Soundcloud estime M. Broucke. "Ces initiatives sont bien accueillies par les musiciens", qui sont "souvent inquiets" pour l'avenir de la musique classique, selon lui.

Douze sonneries sélectionnées par Michel Tabachnik
Les douze sonneries ont été sélectionnées dans le répertoire symphonique par le chef d'orchestre Michel Tabachnik, directeur musical du Brussels Philharmonic. Voulez-vous “une fanfare entraînante de Mozart? Une douceur sentimentale de Charpentier? Une vigoureuse Danse hongroise? Une intro impériale de Beethoven? Une sirène expérimentale de Xenakis? Mélomane ou pas, il y en a pour tous les goûts”, assure-t-il.

En outre, "chaque enregistrement a été monté de façon à ce qu'on puisse l'entendre en boucle, le modifier, baisser le ton, même lorsque l'on se trouve dans un train à l'heure de pointe", précise l'orchestre.

Retrouvez ici le mode d'emploi pour télécharger les sonneries de portables sur le Brussels Philharmonic.

"Le Sacre du Printemps" de Stravinsky  par le Brussels Philharmonic