Les jeunes chefs d'orchestre se mesurent à Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/09/2009 à 09H42
Les jeunes chefs d'orchestre se mesurent à Besançon

Les jeunes chefs d'orchestre se mesurent à Besançon

© Culturebox

C'est l'un des plus prestigieux de sa catégorie : le Concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon est réputé dans le monde entier pour la qualité de sa sélection. C'est un grand moment pour la vingtaine de concurrents en lice, mais aussi pour les musiciens et pour les spectateurs. A noter que ce concours se déroule dans le cadre du Festival international de musique de Besançon (du 11 au 26 septembre)

Avant le concours, il y a d'abord eu le festival de musique de Besançon, l'un des plus anciens de France. Il a en effet été créé en 1948 par un groupe de bisontins mélomanes. Trois ans plus tard, en 1951, le Concours a vu le jour et sa réputation a dépassé celle du festival.
Tous les deux ans (le concours est devenu bisannuel), le directeur de cette compétition, Michel Rivière Des Borderies, auditionne  plus de 200 candidats à travers le monde. Au final, ils ne sont plus que 20 à diriger un orchestre et à participer aux phases finales du concours. Le gagnant se voit décerner une bourse de 120 000 euros. Tous ne deviennent pas des "stars" mais pour certains, Besançon est un tremplin formidable. Des chefs reconnus aujourd'hui en sont issus : Michel Plasson (1962), Jesus Lopez-Cobos (1967) Yutaka Sado (1989)... Un documentaire diffusé  en 2006 sur France 3 et intitulé "Maestro Furioso" raconte l'histoire et les espoirs de ces jeunes candidats et revient aussi sur la personnalité et le rôle des chefs d'orchestre. Un rôle convoité mais pas toujours facile à tenir.

->Voir sur l'INA.fr ce reportage de 1969 présentant le concours