Le festival de Saint Maximin s'achève sur le requiem de Mozart

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/08/2009 à 09H34
Le festival de Saint Maximin s'achève sur le requiem de Mozart

Le festival de Saint Maximin s'achève sur le requiem de Mozart

© Culturebox

Le festival de musique classique de Saint-Maximin 2009 s'est achevé. La dernière œuvre proposée au public fut le Requiem de Mozart, interprété par des formations régionales.

Nous sommes en 1791. Mozart s'est tourné depuis quelques années vers la musique sacrée. Il manque d'argent. Un jour, un mystérieux personnage vient lui passer commande d'un requiem. Il refuse de décliner son identité, et lui verse une belle somme d'argent. Le compositeur accepte, et se met au travail. Il décède au deux tiers de l'œuvre. Sa veuve Constance demande alors à deux de ses élèves d'achever ce requiem, et le fait livrer. Le mystère a demeuré quelques temps sur l'identité du commanditaire. Il s'agissait en fait du comte Franz de Walsegg-Stuppach. L'homme, excentrique, vivait dans un château en Autriche, dont il ne sortait quasiment jamais. Il avait l'habitude de commander des œuvres à des compositeurs étrangers. Il les recopiait ensuite de sa main ou le faisait faire par ses domestiques. Il donnait ensuite un récital, et laissait penser à ses amis que les compositions étaient de lui. Cette fois, le requiem commandé était un hommage à son épouse décédée.