La pianiste Hélène Grimaud joue avec le Philharmonique de Vienne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/03/2012 à 09H47
La pianiste Hélène Grimaud à l'oeuvre

La pianiste Hélène Grimaud à l'oeuvre

© PASCAL GUYOT/AFP

La pianiste française Hélène Grimaud et le prestigieux Orchestre philharmonique de Vienne ont donné dimanche dans la capitale autrichienne leur premier concert commun avec à la baguette le chef d'orchestre canadien Yannick Nézet-Séguin.

Dans la salle du XIXe siècle du Konzerthaus, Hélène Grimaud  et le Philharmonique de Vienne ont subjugué le public dans le concerto pour piano n°.1 de Johannes Brahms, jouant en phase comme rarement entendu, selon les mélomanes.

A 42 ans, Hélène Grimaud , qui réside aux Etats-Unis où elle élève par ailleurs des loups, a une nouvelle fois fait preuve d'une présence charismatique et d'une légèreté de touche rares. La virtuose a mêlé sentiment et intelligence de jeu tout à la fois, avec un adagio très intériosé et intime, le final en allegro non troppo étant exécuté avec une véhémence témoignant tant
pour la soliste que pour l'orchestre du bonheur de jouer ensemble.

Pour Yannick Nézet-Séguin, âgé de 37 ans et originaire de Montréal, futur directeur musical de l'Orchestre Philadelphia aux Etats-Unis, s'il ne s'agissait pas de sa première prestation avec l'Orchestre philharmonique de Vienne, il le dirigeait pour la première fois dans la capitale autrichienne.

Et, outre avec Hélène Grimaud  dans le concerto de Brahms, il a fait briller cette interprète renommée dans la 6e Symphonie, dite "pathétique", de Piotr Ilitch Tchaïkovski.

Un prochain concert est attendu le 12 mars au Konzerthaus de Vienne.

Hélène Grimaud interprète le 3e mouvement de la Sonate n°3 de Johannes Brahms en 2000: