Folle journée de Nantes : les 5 concerts incontournables (ou un peu plus)

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/01/2012 à 13H20
Le grand auditorium à Nantes

Le grand auditorium à Nantes

© crédit Marc Roger

La Folle journée de Nantes se déroule du 1er au 5 février. Voici, pour ceux qui n'y connaitraient vraiment rien mais auraient soif de découverte, cinq concerts "incontournables". Le choix est bien sûr personnel, subjectif. Mais si vous assistez aux cinq, vous aurez déjà un aperçu assez complet de la richesse de la musique russe et, pour vos oreilles, que du bonheur…

1) Orchestre Symphonique de Tours, dirigé par Jean-Yves Ossonce:  4e Symphonie de Tchaïkowsky, pour moi la plus belle des 6  (ah! l'appel des trompettes du tout début) + Une nuit sur le mont chauve de Moussorgsky, poème symphonique sur un sabbat de sorcières: au double sens, fantastique.

Vendredi 3, 18h15, Auditorium Pouchkine de 1900 places.

2) Orchestre Symphonique de Lahti, dirigé par Okko Kamu dans l'Ouverture de l'Opéra "Le Prince Igor" de Borodine et surtout le 3e concerto pour piano de Rachmaninov, pour moi le plus beau des quatre, d'un souffle enthousiasmant. A noter: c'est un des concertos les plus difficiles du répertoire, celui qui compterait le plus de notes mais… il sera joué par Igor Tchetuev.

dimanche 5 février à 14h, Auditorium Pouchkine

3) Orch. de l'Oural, dir. Dimitri Liss: l'époustouflant "Sacre du Printemps" de Stravinsky, qui a, en 1913, révolutionné la musique et une œuvre de Mossolov de 1926, "Fonderies d'acier", 3 minutes bluffantes et secouantes, portrait musical de … fonderies d'acier.

Même lieu, jeudi 2, 21h30

4) 2 jeunes et très talentueux français, Jean-Frédéric Neuburger et David Guerrier, dans le concerto pour piano et trompette de Chostakovitch, une œuvre jazzy, bouffonne, parfois mélancolique et très accessible. En prime, l'orchestre de chambre néerlandais joue la sérénade pour cordes de Tchaïkowsky, valsante et langoureuse.

Deux fois le même programme, le même horaire (10h45), la même salle (Tolstoï) de 450 places, samedi 4 et dimanche 5.

5) Pour les lève-tôt (mais il y aura sans doute un peu de place dans la salle Dostoïevski de 800 fauteuils), samedi 4 à… 9h15 : l'Orch. du Conservatoire de Nantes et de merveilleux tout jeunes musiciens dirigés par une femme, Valérie Fayet: les "Danses Polovtsiennes" de Borodine, Roméo et Juliette de Prokofiev (si, si, vous connaissez…) et l'Oiseau de feu de Strawinsky. Oui, tout ça!


Hors concours
Le concerto pour violon de Tchaïkowsky (le concerto du film "Le concert" et de Mélanie Laurent) par la star Renaud Capuçon, jeudi 2, 20 heures, à l'Aud. Pouchkine … mais c'est pris d'assaut, parait-il.
Séance de rattrapage: mercredi 1, 19h15 en Dostoïevski, par Laurent Korcia (pas mal non plus), ou samedi 4, 15h en Pouchkine, par Patricia Kopatchinskaïa, la violoniste dont on parle (avec, en prime, l'ouverture de Russlan et Ludmila de Glinka).

Et après tout cela si vous êtes éblouis, enthousiastes, prêts à aller beaucoup beaucoup plus loin: le "dernier récital de Scriabine"(18 jours avant sa mort) par le merveilleux français  Jean-Claude Pennetier… que du Scriabine! C'est samedi 4, 16h45, en salle Pasternak (300 places) ou dimanche 5 à 15h en Tourgueniev (120 places)
 

site Folle journée de Nantes