La cantatrice Anna Kasyan rend hommage à La Malibran

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/07/2009 à 10H41
La cantatrice Anna Kasyan rend hommage à La Malibran

La cantatrice Anna Kasyan rend hommage à La Malibran

© Culturebox

Anna Kasyan interprète Maria Malibran, célèbre diva du XIXe siècle, dans le cadre du festival Musiques au coeur produit par Eve Ruggieri à la Villa Eilenroc à Antibes.

Avant la Callas, il y a eu une autre Maria : Maria Malibran. Surnommée La Malibran, elle est la plus célèbre cantatrice du XIXe siècle. D'une remarquable beauté, dotée d'une voix exceptionnelle, elle connaît une ascension fulgurante. Delacroix, Wagner, Rossini, Stendhal, Musset, Lamartine furent ses admirateurs et soupirants. Mais c'est le violoniste et compositeur belge Charles-Auguste de Bériot qu'elle épousera. Malgré sa mort prématurée à l'âge de 28 ans, la Malibran connait le succès de son vivant. Elle est la première à s'imposer sur scène en tant que femme. A cette époque, l'accès des femmes à la création artistique est limité. A partir du XVIème siècle et jusqu’au XIXème en Occident, la carrière artistique s'ouvre aux femmes qui sont filles d'artistes et à celles qui ont besoin de cette activité pour subvenir à leurs besoins. Fille aînée du célèbre ténor espagnol Manuel Garci­a, Maria est donc de celles-là. Cette vocation est souvent synonyme d'indépendance pour ces femmes qui mènent leur vie à leur guise.
La fin du XIXème siècle et le début du XXème constituent pourtant un tournant. La production culturelle devient progressivement mixte et les femmes s'approprient enfin leur identité visuelle.