"La Belle Hélène" d’Offenbach en mode comédie musicale à Ajaccio

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/09/2015 à 16H45
Donia, l'interprète de la Belle Hélène

Donia, l'interprète de la Belle Hélène

© Capture d'image France3/Culturebox

Le célèbre opéra-bouffe de Jacques Offenbach est, dès ce soir, sur la scène de l’Espace Diamant à Ajaccio pour quatre représentations. 26 artistes participent à ce grand spectacle musical qui mélange art lyrique et comédie musicale.

C’est le grand jour, ce soir, pour les 26 chanteurs et danseurs qui jouent "La Belle Hélène" à l’Espace Diamant à Ajaccio. Ils sont tous amateurs. Un défi que le metteur en scène du spectacle Francky De Peretti a l’habitude de relever. Ce personnage incontournable de la vie culturelle Ajaccienne possède à son actif plusieurs créations avec des artistes non professionnels.
                            
Reportage : I.Gallou / J. Cappai-Suarcini / L. Gillot / M. Luccioni
Francky De Peretti est un passionné de comédies musicales. Au cours de ces vingt dernières années, il a adapté les plus grands standards du genre, comme "West Side Story" ou encore "Cats". Il a transformé de grands classiques comme "Cyrano de Bergerac" en spectacle musical.

Aujourd’hui, Francky De Peretti et sa troupe d’amateurs s’attaquent au plus grand succès de Jacques Offenbach. Un spectacle revu et corrigé de "La Belle Hélène" qui mêle art lyrique et comédie musicale. Une production rodée. La troupe répète depuis le mois de janvier. Danseurs, chanteurs… ils ne sont pas professionnels mais ils sont tous très impliqués dans leur rôle. "Ils viennent d’horizons divers puisque certains viennent de la chanson Corse, d’autres du chant lyrique, de la variété, du théâtre (…) Ils ont pris sur leur temps libre, leurs loisirs, leurs week-ends pour essayer de faire quelque chose", explique fièrement Francky De Peretti. Même les costumes sont fabriqués "maison". C’est Donia, l’interprète de la "Belle Hélène" dans la pièce qui les a conçus.      

"La Belle Hélène", 150 ans de succès 

Opérette la plus connue d’Offenbach, inspirée par la mythologie grecque et les origines de la guerre de Troie, "La belle Hélène" fait scandale lors de sa création en 1864, tant son héroïne est peu vêtue. Le malicieux compositeur français, figure du Second Empire, utilise la mythologie pour tourner en dérision le conservatisme de son époque. Depuis, la partition d’Offenbach a donné lieu à une kyrielle de mises en scène et d’interprétations.

« La Belle Hélène » à l'Espace Diamant à Ajaccio
Du 23 au 26 septembre
Prix des places : 25 euros